Février… du Vent… de la Pluie!

1°fleur

La première petite fleur de nos plantations des chemins apparait (après la cabane). Elle a été précédée par les primevères du grand pot au coin à droite de l’entrée.

Hier, je fais ma permanence. Monique la Vaillante, arrache toutes les herbes qui étouffaient les rosiers de la grille de gauche, un joli tas de friches. Elle s’interroge sur les rosiers non taillés en Novembre… Je lis que à la mi-Février, nous pouvons de nouveau tailler les rosiers et les framboisiers, ils en ont besoin!

En pleine terre on peut planter: ail, oignon, échalote, épinards, fèves et petits pois, chicorée, mâche, persil, cerfeuil, cresson, topinambours … Avant les gelées mais après le 15 Février…

Les fèves et les petits pois sont un gros producteur d’azote et on peut les planter autour des arbres, elles feront office d’engrais vert pour l’arbre!

Mais tout d’abord, toujours nourrir la parcelle avec du compost, elles le réclament. « On veut du compost, on veut du compost, sinon on va porter des gilets verts!!! »

Pour les pommes de terre, préparez vos plants à germer dans un endroit frais, aéré et lumineux. Si vous avez adoré une patate bio, pourquoi ne pas en conserver quelques unes et les laisser germer… De jolies tubercules apparaissent, j’ai tenté en pot sur le balcon, je n’ose pas regarder sous la belle plante verte qui pousse vers la lumière… J’attends. Sainte Patience!

 

Au chaud à la maison: aubergines, tomates, poivrons, piments, concombres, melons… Ce qui permettrait une rotation plus rapide de nos tomates qui vivent abandonnées l’été puisqu’on est en vacances, et durent jusqu’à l’automne. Autant en profiter plus tôt non?

….

Je découvre un drôle de fruit/légume: la poire-melon, en semis au chaud entre février et mars puis en terre souple et ensoleillée. Penser à pailler le sol car elle est lourde!

pm

Et si vous n’avez pas d’idée, plantez de l’engrais vert, une fois fauché, au printemps, il sera très nourricier pour nos parcelles d’argile.

Les surprises de la permanence:

-Un seau de compost abandonné et versé sur les bouts de bois à coté des poubelles! Ramasse les légumes tout pourris à la main! Dedans il y a du pain! Pas de pain au compost!

-Découpe les morceaux du compost avec le bel objet à grandes lames de Manuel, chou-fleurs presque entier, sacs de papier entier, poireaux entiers, oignons pourris entiers etc… Découpe tes épluchures en 3 cm quand tu fais ton compost!

-Après 6 tours de spirale, je m’aperçois qu’il y a peu de matière sèche et pourtant on a de la feuille morte à revendre et des cartons d’œufs bien découpés!

-Une dame vient nous donner des oignons de jacinthes que la Vaillante Monique a planté immédiatement à droite quand on entre.

J’aime le compost moi aussi, mais il s’entretient…

….

J’ai une jolie surprise aujourd’hui, une dame qui fabrique un lombriculteur pour ses petits-enfants et qui cherche des vers de terre, mais impossible d’en trouver sur ma parcelle, est-ce que le lombric dort l’hiver? Oui, il hiberne et aussi, il estive quand le sol est sec! Ils sont feignants ces lombrics… Elle a des petites bêtes blanches dans son lombriculteur, je fouille le Net, ce sont des collemboles, très utiles, elles dévorent les champignons, moisissures…  Par contre, j’apprends que pour faire un lombriculteur d’appartement il ne faut pas prendre les lombrics (qui ont besoin de beaucoup de place) de nos parcelles mais des Eisenia Foetida, à commander sur le Net.

jardin neige

Et tout doucement nous sortons de l’Hiver et marchons vers le Printemps et la saison du Bois en médecine chinoise, Shiatsu.

« Considéré comme la naissance de l’énergie yang, le bois a pour mouvement l’expansion et engendre l’activité, la chaleur et la connexion vers la second élément du cycle: le Feu. Le bois fournit la force de changer et aller de l’avant. Il est à l’origine de nouvelles idées, de nouvelles pensées, de changement et d’espoir. »

Bien à Vous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Janvier

lune rouse

Coucou les Baleinettes, Baleineaux!

Je ne vous ai rien dit ces derniers temps, parce qu’il n’y avait rien à faire.

Et l’Hiver fut lent à arriver mais le voici. Si vous avez des plantations, protégez les du froid, voilage ou paillage à la base…

Par contre nous allons rencontrer le 20 et le 21 une Lune Pleine Rousse avec en plus une éclipse, et là, il faut encore ne RIEN faire!

J’ai remarqué plusieurs parcelles labourées, belle idée, mais vous pouvez, déjà y ajouter du compost, nous sommes riches en compost, nourrissez la terre. Et puis recouvrez la de feuilles mortes, bouts de bois,  matière sèche, etc… On peut aussi semer de l’engrais vert: phacélie, trèfle, luzerne, moutarde, seigle sarrasin, etc…  Ces petites plantes enlèvent et nettoient les nitrates du sol.

Je vous transmets le Calendrier de « jardiner avec la Lune », parfois, il y a de bonnes idées… Vous verrez que les 20 et 21, on se repose, on repose la terre, on regarde la Lune…

https://www.jardinier-amateur.fr/jardiner-avec-la-lune.html

Il est temps de commander vos graines pour l’été, perso je commande chez Germinance, une petite entreprise dont je suis certaine des résultats, mais je ne veux pas spécialement faire de publicité, chez Kokopelli j’ai eu des déboires… Bref, commandez des graines BIO, pas du Leroy-Merlin aux OGM,  ensuite envisagez votre parcelle, sa disposition, comment changer de plantations par rapport à l’an passé… Car, il vaut mieux modifier nos essais de plantations en fonction du passé, il y a des incompatibilités.

La rotation sur notre petite parcelle est simple: légumes-feuilles/ légumes-racines… Le reste faites comme vous voulez… Mais comme il est très délicat sur notre petite profondeur de terre argileuse de faire des légumes-racines (carottes, navets, patates, panais, betteraves, etc…) on n’en parle pas! Nous n’avons que des légumes fruits ou feuilles… Aussi, et comme on en a beaucoup: les groseilliers doivent être rabattus à moitié de leur hauteur.

En Février, nous pourrons débuter les germinations (semis) à la maison: tomates, courgettes etc…

« Quand semer la tomate ?

Les premiers semis peuvent être réalisés dès la fin janvier. Ils se pratiquent en caissette, au chaud dans une serre chauffée (lire : Anticiper semis et boutures : mini-serres et tapis chauffants ainsi que Les semis à chaud) ou à l’intérieur, une température de 18° à 20°C étant requise. En semant tôt, vous pourrez avancer les dates de récolte, mais attention ! Les jeunes plants d’une quinzaine de cm que vous obtiendrez dans 2 mois ne pourront être repiqués immédiatement en pleine terre. A la fin mars, il ne fait pas assez chaud dehors pour qu’ils poussent, et une gelée un peu forte leur serait fatale. Il faudra donc par la suite les faire grandir à l’abri, sous serre ou sous châssis.

En mars, vous sèmerez (toujours à l’abri) des variétés précoces qui pourront être plantées directement en terre dès la fin du mois d’avril.

Vous pouvez poursuivre ces semis jusqu’en mai (si votre climat l’autorise, le semis peut alors être pratiqué en pleine terre). Repiqués à la mi-juin, vos plants commenceront à produire vers la fin août. Un étalement des récoltes bienvenu !

 

La Mare fuit grave! Soit on la laisse s’assécher et on trouve le trou, la déchirure, soit on la
remplit ad vitam… S’il pleut tout va bien!
20180630_154524
Je vais, les matins (sans travail) au jardin, et j’y suis Bien, c’est un endroit de Paix.
La Pelouse entre-lattes monte, elle est drue, verte et solide.
Nous aurons un joli Printemps, un joli Jardin au Printemps, un joli Jardin tout court…

2019, une belle année commence au jardin

Au cœur de l’hiver, le jardin se porte bien grâce aux soins réguliers des Baleineaux et Baleinettes et au gros travail de végétalisation réalisé par le chantier participatif de jeunes encadré par l’association Feu Vert.

C’est ce que nous avons célébré ce dimanche en partageant de belles galettes faites maison.

Saison des récoltes 2018 : Parlons Jardin Caribéen !

A la pleine lune du 24 octobre :

fêtons l’équinoxe d’automne 2018 !

Remercions les principaux participants : 

  • Scribe Jo Güstin, Comédienne, Ecrivaine, Youtubeuse et réalisatrice de Stand up.
  • BiodivMA en présence de Stéphanie : BiodivmaMA pour BIODIVersité Martiniquaise et Autre, puisque bien sûr, la biodiversité est présente sur toute la planète et en tant qu’être humain nous en faisons partie. L’association s’intéresse à l’étude, la valorisation et la protection des ressources naturelles issues de la biodiversité MArtiniquaise et Autres. L’étude de la biodiversité vise à identifier et à mieux comprendre les atouts et les contraintes des différentes propriétés ainsi que les modalités permettant la protection. Les actions de valorisation regroupent la recherche et le développement de produits d’intérêt sans risque pour la santé et repecteux de l’environnement. Grâce à BiodivMA, « Parlons Jardin » a eu son premier soutien, dès son premier évenement, le  22 avril 2018, pour la fête des semences du printemps 2018 ! L’association a tout de suite été sensibilisée par un autre but, entrant en commun avec Parlons Jardin : Oragniser des évènements pour tous types de public dans le but de sensibiliser, informer, mais aussi apprendre comment utiliser les éléments de la nature. 
  • NOUS, VOUS, ILES en présence de Lydia :  Cet espace culturel Outremer a pour objectifs de  » promouvoir et transmettre l’Outre-Mer autrement près de chez vous, pour tous !  » Nous avons eu la possibilité de nous informer sur les plants médécinaux du jardin  et l’opportunité de leur usage pour notre bien-être. « Nous Vous, Iles » représente plus de 12 destinations, 40 ateliers de loisirs créatifs par mois, 650 livres et 50 jeux de société sur l’Outre-mer. Parmis ses nombreux services : bibliothèque & ludotèque, Cours & Ateliers de Loisirs Créatifs, Aftework et Rencontre.  Rêvons donc d’être parmi ses plus de 25 marques résidentes en convergeant avec ses trois objectifs : 
    •  Développer l’esprit de solidarité entre ulttramarins,
    • Démocratiser la culture, les traditions et les langues ultramarines pour tous, 
    • Do it yourself : organiser des rencontres avec nos artisans-createurs et des activités pour la valorisation du savoir-faire ultramarin
  • MOI Karité en présence de Fatoumata :  » (…) Moi Karité souhaite refaire découvrir les trésors présent dans la nature dôtés de bienfaits extra-ordinaire à l’état brut. » Ce jour là, Fatoumata est venue commencer à  nous faire découvrir « notre beurre de karité BRUT et BIO ! », Le Karité ou Butyrospermum paradoxum, est un arbre qui pousse à l’état sauvage en Afrique de l’Ouest. Le beurre de Karité, réalisé à partir de son amande, est proposé à l’état brut, sans ajout ni conservateur, d’où son odeur et sa couleur jaune pâle.
  • Zoé, la photographe : auteure de la photo du flyer et de certaines photos de ce jour.

Partageons ensemble les feuilles, les fruits et graines, récoltés au jardin et cueillis dans le bois : 

  • Collation fait maison et  naturel : Boissons chaudes à base de Bissap, Menthe, Angélique et Mélisse. Confitures à base de Cannel et de fruits de récupération accompagnées de paim complet. Capucine : feuilles et fleurs. Fruits sauvages : Prunelles, Aubépines & Eglantines
  • Partage de graines & feuilles séchées : Hibiscus, Menthe, Morelles Noires, Nigelles de Damas
  • Visite du jardin et de la parcelle individuelle n°5 : un potentiel pour planter caribéen !

Dons !

Merci à tous et toutes pour votre participation et votre soutien, pour cette première année 2018 des ateliers « Parlons Jardin ».

Le prochain et dernier week-end d’octobre 2018 : le temps d’ensoleillement journalier diminuera nettement . Les ateliers « Parlons Jardin » s’arrêtent en automne-hiver, pour reprendre au printemps 2019.

Novembre au jardin de la Baleine

ste catherine

On pourrait en Novembre, planter des fruitiers… Mais aussi des arbustes, groseilliers, framboisiers, tailler ceux qui sont déjà là. Et des rosiers, à tailler et à planter!

Nous avons deux petits figuiers, il faudrait les pailler. Elle arrive à point nommé la paille! Merci! La température est encore clémente mais nous ne sommes pas à l’abri d’un coup de froid.

Des fleurs? Planter les bulbes (tulipes, jonquilles etc…) pour le printemps, les oignons avec le plantoir. C’est le temps des camélias et des rosiers.

Nettoyer le bassin des feuilles mortes et des lentilles d’eau. Le niveau a (un peu) remonté…

Des légumes? Semer les carottes sous abri. Planter les choux-fleurs, les fèves, les échalotes, les petits pois, l’ail, la ciboule, l’estragon… L’ail n’aime pas les excès d’eau donc le planter sur butte (faire un tas de terre). Ce sont les indications pour une température qui ne descend pas au dessous de -15°. Sinon, l’engrais vert est une bonne solution pour nourrir la terre si on la laisse au repos (trèfles, phacélies etc…)

Je vous mets la vidéo du permaculteur sympathique, il montre comment planter les échalotes (entre autre):

Les légumes d’été ont épuisé la terre (surtout les tomates), il faut la nourrir de nouveau, la composter et l’aérer en piquant le sol. Arracher les légumes racines, les tomates malades (pas au compost), les haricots (les couper et les pendre la tête en bas pour récupérer les graines).

C’est la première année où je peux planter les graines d’épinards que j’avais récupérées sur mes épinards (Verdil) qui avaient grimpé, l’an passé, et ça marche! J’ai fait un essai,

épinar salade,

ils en sont à la même taille! Donc, nous sommes autonomes!!!

Protéger les salades d’hiver, chicorées, épinards, roquettes (un voile blanc?). J’ai mis un peu de blettes, elles se font déjà dévorer par les limaces…

Les limaces, le retour! Grrr!

Je vous souhaite un joyeux jardinage d’Automne, le gazon grimpe à vue d’oeil! Il est trop beau notre jardin japonais-baleino-partagé…

 

 

Parlons jardin le 10 octobre 2018

Personnes présentes : Marie, Thaly, Valérie, Monique

  • Présentation du compost
  • Fabrication du paillage
  • Introduction aux plantes médicinales
  • Présentation des nouvelles maraichères
  • Connaissance de l’utilisation des aiguilles de pin
  • Présentaion des parcelles
  • Distribution des flyers pour la prochaine pleine lune du 24 octobre 2018

PROJET JARDIN :

Préparation de l’avenement de la prochaine pleine lune du 24 octobre 2018

  • La parcelle n°5 est prête pour les semences de la pleine lune et pour le changement de saison
  • Publicité du flyer pour la rencontre dite PARLONS JARDIN CARIBEEN
  • Récolte et rassemblement des graines à partager : Hibiscus, Rose trémière, Monnaie du pape, Tournesol, Chélidoine, Belle de nuit, Roquette, Chou perpétuel, Livèche, Genêt, Poireaux, Nigelle de Damas, Mélange persil/ciboulette/roquette, Souci orange

flyer 24 octobre 2018

*************************************************************************

POUR LES GRAINES ET PLANTS 

DE TOUS LES MARAICHERS DU JARDIN PARTAGE, DE CEUX DU PUBLIC & DES PARTENAIRES :

!!!!!!!!!!!!

NOUS VOUS RESERVONS UN ACCUEIL CHALEUREUX

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

*********************************************************************

SUS INFOS JARDIN CARIBEEN

Il est temps de penser à préparer la terre pour la nouvelle saison à venir  …

« Comment fertiliser un sol riche en argile ?  :

  • Protéger le sol du soleil : Un sol exposé au soleil s’assèche rapidement. Le fatras (expression créole pour dire : couverture riche en azote du sol autour des plants) retient l’humidité, réduit son évaporation, diminue la température du sol. (Un sol chaud paralyse l’activité microbienne, ralentit la croissance des plantes).
  • Protéger de la pluie : La pluie sur un sol non protégé tasse le labour, asphyxie les racines et les micro-organismes, lessive les amendements calciques et organiques. Si le terrain est en pente, faire un canal en amont du jardin pour évacuer les eaux de pluie. Si le jardin est sur un plan horizontal et plat, plusieurs canaux sont nécessaires pour évacuer l’eau de pluie. Toujours Fatrasé (couvrir) le labour pour limiter le tassement et le lessivage du sol.
  • Protéger du vent : Le vent accélère l’évaporation, assèche la plante. Pour protéger un jardin exposé au vent, faire une haie ou brise vent d’arbres et d’arbustes résistant au vent. L’éfficacité dépendra de la perméabilité du brise vent.
  • Effectuer des apports calciques dans un sol riche en argile : Le calcium perméabilise et aère un sol riche en argile, favorise l’alimentation minérale de la plante, stimule l’activité des bactéries et des vers de terre. Le calcium facilite le labour et la pénétration des racines.
  • En complément, un apport important de matières organiques (compost, fumier, fatras ) améliore considérablement la structure du sol.

Il faut savoir que les résultats ne sont pas immédiats mais à long terme. »