Les premières plantules montrent leur nez

Avez-vous perçu les aléas climatiques, comme ses montées de températures débutées dès février ? Sentez vous la luminosité du soleil et sa chaleur derrière la vitre ? le vent courbant les échines tout en fraicheur ? Là, au jardin partagé, des premières plantules montrent leurs nez ! Vous trouverez, par exemple, la chélidoine, prêt de la parcelle 46, merveille de la nature avec ses feuilles lobées en pennés et ses fleurs aux pétales jaunes. Pour certain.e.s, elle est jetée car elle est considérée comme une mauvaise herbe. Sur la parcelle n°5, elle est gardée, car c’est un plant médicinal, grâce à sa sève jaune au sein de la racine et de la tige. Il y a tant d’autre place pour planter …

Chélidoine, chelidonius majus

Le temps est idéal pour préparer la terre à accueillir les graines, en semis ou en terre, jusqu’au saintes glaces. L’ouverture du premier atelier « parlons jardin » sera l’occasion de les partager et les échanger le 17 avril 2019 . Je rappelle le concept avec l’article :

A la fête du printemps du jardin partagé de la Baleine Verte, le ton de la symphonie est donnée. La serre trouve sa place à côté de la cabane, pour recevoir le soleil du matin. Les semis et les plantes tropicales pourront y trouver refuge, à l’abris des limaces. Pour chaque semis, pensez à bien mettre votre numéro de parcelle et le nom de chaque graine pour les reconnaitre. Si vous décidez de semer en pleine terre, commençons à garder et ramener nos bouteilles en plastique reyclées, pour profiter de ce temps sans sa fraicheur. Le bac à compost a été constitué. Nous en avons peu cette année. Avez vous une idée pour en avoir un peu plus ? L’utilisation du compost se mélange à notre terre d’argile. Jusqu’à un tiers, la terre est enrichie en nutriments nécessaires aux futurs plants. Plus de compost ? Leurs racines seront brûlées. Pour les semis, préférez la terre achetée et rangée dans la cabane. La terre d’argile est disponible pour tous et toutes dans les parcelles collectives. Pour cette année : pas encore d’ateliers spécifiques prévus pour celles-ci et particulièrement pour la plus grande. Le collectif n’est pas choses aisée : ce ne sont pas des prolongations des parcelles individuelles, des règles ne sont pas fixées mais, rappelons nous de celles et ceux qui plantent avant de récolter. Baleineaux et baleinettes : appel à notre urbanité 🙂 Mais venons au fait, à nos princesses, que je nomme maintenant : les graines pour partages et échanges, le 17 avril.

Mes graines qui me sont reines : piment végétarien, colombo et morelle noire.

L’ensemble des autres graines disponibles : cresson, radis mâche, mesclun, alysse, oeillet d’inde, laitue, potiron, épinard, hibiscus, oignons, monnaie du pape, courge, tournesol, blette, rose trémière, piment poivrons, belle de nuit, thym, ciboulette, calendula, phacélie, poivrons bio, colza, vesce, blé d’hiver, fève, béttraves pourprées, souci orange, cardon brun, chou perpétuel, quinoa, oeillet d’inde, chou fleur, livèche, poireaux, arroche rouge.

En attendant le 17 avril, préparez votre terre, faites aussi vos semis, afin de partager nos surplus, aussi en plants !…

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.