Nos tomates…

rougissement

J’ai été un peu succincte hier en vous disant: « Y’a rien à faire, c’est comme ça, c’est la sécheresse, le réchauffement climatique, etc… »

Mais aujourd’hui, je me balade au jardin et je vois tous ces pieds de tomates qui ont du mal à rougir et qui poursuivent leur floraison…

Alors je m’implique!

Si vous voulez que vos tomates rougissent, il faut donner de la force au fruit… Et donner de la force à la nourricière, la tige, ça veut dire que l’énergie ne doit pas s’éparpiller dans des pseudos fleurs/fruits, et qu’il faut tailler.

Vous avez des bébés tomates qui ne demandent qu’à murir, coupez au dessus et au dessous. Taillez les  feuilles mourantes, jaunes et desséchées d’en bas, les surgeons (branche entre 2 branches) et coupez les nouvelles floraisons qui pompent la tige, taillez aussi au dessus! A vous de voir et de comprendre le sens de l’énergie de la plante, sinon elle va dilapider sa force et vos fruits déjà présents, ne vont pas rougir.

Je me demande si c’est clair ce que je dis, mais en comprenant le sens de l’énergie (que je pratique en Shiatsu aussi) je sais que les petites fleurs jaunes (dont vous êtes certainement super ravis) ne donneront plus de fruits (tomates) pour cause de saison de floraison, même si la sécheresse les incite à fleurir, l’Automne arrive, malgré tout, et le froid avec. Les températures et le soleil dégringolent derrière la blanchisserie.

L’année dernière, j’avais tellement de tomates vertes que j’en ai fait des confitures, une recette de ma grand mère et c’est délicieux, Confiture de Tomates vertes, vous trouverez bien un « You Tube » avec la recette!

Juste une légère parenthèse pour les amoureux du Jardin… Cette année, je n’ai planté aucune tomate, et je me retrouve avec 5 pieds de tomates cerise, non voulus, mais issus du compost. J’avais mis des blettes, des betteraves chioggia (j’en ai eu une!), des salades à couper, ma magique radichetta (tu la coupes, elle repousse!) etc…

Je suis envahie de TOMATES!!!

En tant que Nature Lover, je les laisse me faire plaisir… Mais « Oh, les Filles! Je ne vous ai rien demandé!!! Pourquoi est-ce que vous tenez tant à pousser dans ma parcelle? » Je succombe à leur générosité et je finis par les accueillir avec reconnaissance, ma fille Mélodie les dévore goulument chaque soirée de récolte, petit bonheur partagé…

Voilà ma conclusion. Nous sommes tardifs, nous aurons des fruits d’été en automne, et les fruits d’automne: potirons et citrouilles seront moins gros. Ils auront souffert de cette sacrée sécheresse et du dérèglement climatique, que Donald m’en parle en privé, je lui expliquerai, je parle très bien américain!

Belle semaine de potager à Tous!

air Je vous recommande ce bouquin/roman/fiction sur l’installation d’une Dictature Écologique, que j’ai lu en une journée et qui explique les dérives totalitaires et dénonciatrices (style France sous l’Occupation) et qui propose (malgré la Dictature) des solutions face au réchauffement… Devrons-nous en arriver là?

Catherine-Madeleine Logette, Apache du Nouveau Monde!

 

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.