Novembre au jardin de la Baleine

ste catherine

On pourrait en Novembre, planter des fruitiers… Mais aussi des arbustes, groseilliers, framboisiers, tailler ceux qui sont déjà là. Et des rosiers, à tailler et à planter!

Nous avons deux petits figuiers, il faudrait les pailler. Elle arrive à point nommé la paille! Merci! La température est encore clémente mais nous ne sommes pas à l’abri d’un coup de froid.

Des fleurs? Planter les bulbes (tulipes, jonquilles etc…) pour le printemps, les oignons avec le plantoir. C’est le temps des camélias et des rosiers.

Nettoyer le bassin des feuilles mortes et des lentilles d’eau. Le niveau a (un peu) remonté…

Des légumes? Semer les carottes sous abri. Planter les choux-fleurs, les fèves, les échalotes, les petits pois, l’ail, la ciboule, l’estragon… L’ail n’aime pas les excès d’eau donc le planter sur butte (faire un tas de terre). Ce sont les indications pour une température qui ne descend pas au dessous de -15°. Sinon, l’engrais vert est une bonne solution pour nourrir la terre si on la laisse au repos (trèfles, phacélies etc…)

Je vous mets la vidéo du permaculteur sympathique, il montre comment planter les échalotes (entre autre):

Les légumes d’été ont épuisé la terre (surtout les tomates), il faut la nourrir de nouveau, la composter et l’aérer en piquant le sol. Arracher les légumes racines, les tomates malades (pas au compost), les haricots (les couper et les pendre la tête en bas pour récupérer les graines).

C’est la première année où je peux planter les graines d’épinards que j’avais récupérées sur mes épinards (Verdil) qui avaient grimpé, l’an passé, et ça marche! J’ai fait un essai,

épinar salade,

ils en sont à la même taille! Donc, nous sommes autonomes!!!

Protéger les salades d’hiver, chicorées, épinards, roquettes (un voile blanc?). J’ai mis un peu de blettes, elles se font déjà dévorer par les limaces…

Les limaces, le retour! Grrr!

Je vous souhaite un joyeux jardinage d’Automne, le gazon grimpe à vue d’oeil! Il est trop beau notre jardin japonais-baleino-partagé…

 

 

Les vaillants Bâtisseurs!

DSC_0003

Ils sont quatre. Quatre jeunes hommes. Plus deux éducateurs de l’Association FEU VERT, Toumi et Mélissandre, paysagistes et créateurs du Plan. Du Plan de Notre Jardin de la Baleine. De ses allées de bois à la japonaise, de ses plantes odorantes à chaque travée…

jardin brouette

On en parle partout de ces jeunes désœuvrés qui glandent dans la rue, qui ne savent pas quoi faire, qui cherchent leur voie, un métier, un avenir, qui dérangent le quartier, on en parle en négatif,  en peu aimable et en peu empathique, en indésirable, en voyou…

Et ça c’est dans les échanges de paliers du 10 rue Erard, dans la fameuse Gazette des locataires, dans les mentalités étroites, chez ceux qui se pensent propriétaires de leurs appartements, chez les « On est là depuis 1974 et on veut surtout pas que ça change! », chez les « On veut pas du jardin ni de la serre, on veut pas des envahisseurs, on veut des barbelés autour de la cité avec des gardes armés! ». On veut pas d’innovation, on veut un parc à chiens, une piscine, un tennis… Et la lune aussi!

Je les ai vus piocher, creuser, damer, brouetter et  transvaser la terre. La terre des allées, la plus dure des terres, piétinée, amalgamée, argileuse et épaisse. Et puis, ils ont scié, vissé, fixé les travées. Je les ai regardés travailler nos « ouvriers occasionnels », ils œuvraient en plaisir et en difficultés, ils apprenaient, ils avançaient, ils voyaient le chemin se façonner sous leurs pieds. Et quand ils se sont relevés de leur pioche, le projet était vrai. C’est beau!

jardin allée

N’empêche que le travail est là! Il est fait le sentier de planches, et demain il sera planté de touffes odoriférantes, de lavande, de thym, de romarin, d’hysope, de santoline, de camomille romaine, d’aspérules et d’autres inconnues…

jardin travail

Les deux axes, les deux angles, les deux cotés… En majesté!

La pente dangereuse et glissante de la terrasse est devenue un escalier de larges marches, plus pratique.

Cet article est aussi en réponse et en coeur à l’article que Sandrine nous a envoyé à tous et qui raconte la répression contre ces fameux jeunes du quartier, la brigade des Tigres et les « indésirables du quartier »… Je vous le transmets:

https://laviedesidees.fr/La-police-et-les-indesirables.html

À méditer…

PS: Périne me dit à bon escient que je vous ai conseillé d’arrêter avec les tomates, j’ai omis d’indiquer que sous serre, ou derrière une fenêtre, elles peuvent poursuivre leur maturation. Donc pour les tomates de la parcelle commune, si chacun en met une dans un pot et l’emporte derrière sa fenêtre, elle poursuivra son rougissement. Allons-y, allons chercher un pied et rapportons le chez nous, il y a des pots, de la terre et du compost à loisir!

Catherine la Jardinière.

 

 

Bêchage et nourriture des parcelles.

pleine lune

 

Bon Dimanche les Potagéristes de la Baleine!

J’arrache donc les pieds de tomates, les derniers, je sais qu’elles ne rougiront pas de sitôt, il fait un peu frisquet et puis surtout j’ai envie de planter des légumes d’hiver!

Il faut savoir une chose pour  les nouveaux arrivants, notre terre est très argileuse, pauvre et sèche. Si vous bêchez, vous verrez des tas de ramifications blanches, et vous obtiendrez des mottes lourdes et peu cassantes. Donc il faut nourrir nos parcelles et nous avons énormément de compost, sinon plantez de l’engrais vert (trèfle, luzerne, phacélie, etc…) qui en se fanant aérera la terre. Mais vous avez envie de résultats rapides…

Donc, je fourche, je retourne délicatement, je casse les mottes, puis je mets du compost que j’introduis délicatement dans la terre. J’arrose avec la poire (exceptionnellement) juste pour mouiller la terre et laisser le compost et ses nutriments s’infiltrer joyeusement.

Il me reste une touffe de persil, un basilic et je garde encore les fleurs pour les pollinisateurs. Le vert au milieu du champ, ce sont des orties que j’adore car elles contiennent de l’azote et évitent les insectes nuisibles, (d’où le purin d’ortie mais on n’en a jamais assez pour faire un bon purin). Je les laisse au sol, en décomposition, je les introduirai quand je planterai. Et je laisse au repose quelques jours.

jardin moi

Dans ces quelques jours, je sèmerai des épinards et des salades d’hiver: mâches, roquettes…

Au sujet des radis:

jardin radis

Voilà ce qui nous arrive. Ils sont rapides mais semés en touffes, ils ne grossiront pas ou peu, il faudra les séparer plus tard et c’est pénible à faire! C’est la nouvelle parcelle de Laurent, et tu as des framboisiers en repousse, je n’avais pas réussi à tout arracher, les framboisiers sont des envahisseurs, à vos gants d’arrachage! Et semer des radis graine par graine à distance est très délicat aussi…

Il y a des tas de tomates vertes et je vous re-donne la recette de confitures de tomates vertes, ma grand-mère en faisait souvent:

https://cuisine.journaldesfemmes.fr/recette/338772-confiture-de-tomates-vertes

t vertes

Voici l’automne, l’équinoxe vient de passer, que faire après cette Pleine Lune du 25 Septembre:

Semer les pois et les fèves, ail, échalotes, ciboulette, estragon et planter les fraisiers pour le printemps prochain. Je vous pose le calendrier lunaire:

https://www.jardiner-malin.fr/calendrier-lunaire/octobre

Il va falloir tailler les arbustes à petits fruits que nous avons plantés ce printemps: groseilliers, framboisiers, cassissiers, myrtilliers… Ou encore en planter… Et c’est aussi le temps de planter des fruitiers…

Et oui, il y a du travail en Octobre!

Bon jardinage!

 

 

Équinoxe d’automne

oignons blancs

Cette année l’Automne est aujourd’hui, 23 Septembre à 3h54. Et oui, parfois la durée du jour et de la nuit ne s’équilibre que quelques jours après, une histoire de Soleil qui traverse le plan de l’Équateur terrestre… Et aujourd’hui j’ai des frissons!

Tous les jardiniers me parlent de « planter les fruitiers ».  Préparer le lieu de plantation des fruitiers car le 25 Novembre, à la Sainte Catherine, « Tout bois prend racine ». Ce serait pas mal d’avoir un pommier, un néflier, un goyavier du Brésil, un kumquat, un arbre à kiwis ou à baies de gojis, ces arbres résistent à -12°, d’où ma proposition… Leur préparer un espace avec carton découpé et compost.

Ils nous restent des tomates. Enlever les dernières fleurs, elles n’auront pas le temps de faire des fruits, délicatement, on supprime la fleur. Elles vont se concentrer sur les fruits. On peut aussi les couper et faire mûrir les derniers fruits à la maison. Ou la fameuse confiture de tomates vertes…

Les courges, courgettes, potirons: attendre que les plans (feuilles non malades) soient morts pour les ramasser, elles n’en auront que plus de goût… J’ai coupé les feuilles malades de certaines courges, potimarrons, potirons etc, de l’espace partagé, mais dans vos parcelles, je n’ose pas intervenir… Nous verrons l’an prochain comment vite remédier à l’oïdium (la poudre blanche, champignons) qui se trouvent sur certaines feuilles, c’est apparemment très contagieux. Une solution de bicarbonate de soude ou de décoction de prêles semble y remédier, si elles sont prises à temps. Mais c’est vrai, c’est moche!

Par contre, une fois la terre assainie et compostée, retournée et « binettée », on peut encore planter des salades d’hiver, mâches, radis d’hiver, choux, poireaux, ail, oignon, épinards, roquette, betterave, panais, persil, carottes, estragon, oseille, salades à couper (« radichetta » ma préférée)… Et les fraisiers qui donneront au prochain printemps.

Engrais vert si vous avez de l’espace, et que vous ne voulez pas planter de suite des légumes d’hiver, semez à tout vent du blé, du seigle, ils feront un bel engrais et de la paille pour pailler vos semis.

Un additif au sujet de la taille de nos nouveaux habitants des bordures de jardin: framboisiers, groseilliers, cassis etc…

https://www.consommerdurable.com/2011/01/tailler-les-fruits-rouges-groseillers-framboisiers/

https://www.rustica.fr/tv/tailler-framboisiers-pour-hiver,7965.html

Mais c’est pas pour tout de suite… C’est juste avant l’hiver!

Ah! Mais j’y pense, bientôt la soupe des potirons de Daniel et cet automne, ils sont nombreux!

pot

Catherine Pote âgée du Potager!

 

 

 

 

 

 

Tomates vertes

Un dernier petit article pour nos dernières tomates:

https://www.rustica.fr/tv/recolter-et-faire-murir-tomates-vertes,12871.html

t vertes

Ajouter des pommes au milieu des tomates vertes, elles vont accélérer le mûrissement.

Et puis de la douce confiture de tomates vertes, c’est bon aussi!

Après nous aurons loisir de semer épinards, mâches, roquettes, navets, carottes, oignons, rouges, persil, poireaux d’hiver, etc…

Bonne Rentrée et bonne récolte de tomates vertes!

De retour de vacances!

mare du jardin

Quelle jolie surprise dans notre mare! Malgré la canicule, un nouveau nénuphar est né. D’ailleurs elle manque un peu d’eau notre jolie mare avec ses lentilles d’eau, ses prêles et sa menthe sauvage…

« Ce que Aout ne mûrira pas, ce n’est pas Septembre qui le fera! » Proverbe jardinier.

Je me balade, j’arrose les foulards rouges, les nouveaux pieds de fruitiers de la grille, les autres du mur blanc, la parcelle commune… Je redresse la jungle de tomates de ma parcelle. J’arrache les envahisseurs. Les fleurs sauvages de potager ont attiré de gros bourdons qui pollinisent nos courgettes.

Je remarque la maladie du cul de la tomate chez des voisins, alors je me renseigne: il s’agit d’un arrosage anarchique, trop souvent puis pas assez, le calcium de l’eau délivré irrégulièrement crée la « nécrose apicale », mais les tomates restent mangeables, il suffit d’en couper la partie noire. Cette « nécrose » apparait sur les tomates longues uniquement.

Pour les autres cucurbitacées, il donnent des fruits, il va falloir renforcer le fruit en supprimant les feuilles inutiles, et nous avons beaucoup de ces feuilles qui cavalent dans le jardin. Parfois sans fruit. Une fleur mâle (avec un petit zizi dans la corolle) ne donnera pas de fruit. Les femelles poussent sur les feuilles secondaires. Je vous renvoie à ce Monsieur qui explique la taille:

https://www.rustica.fr/tv/tailler-pied-courge,6797.html

https://www.rustica.fr/articles-jardin/tailler-courges-potirons,2816.html

Beaucoup de salades et de blettes ont grainé. Récupérons les graines! Nous pourrons les planter dès la fin Aout.

Il est temps de préparer l’automne. Butter les poireaux. Faire des semis de choux, choux chinois, fèves, radis d’hiver, navets, carottes, épinards, mâches, roquettes, brocolis, oignons blancs… J’ai semé des brocolis en Mai/juin comme indiqué sur le paquet, je crois qu’ils n’ont pas eu de place avec l’invasion de tomates… Je vais recommencer à la maison. Mais qu’est-ce qu’elles sont goûteuses nos petites tomates rouges et jaunes, ça vaut son invasion!

Voilà ma petite promenade au jardin terminée, je reprends le travail ce Samedi 18/Dimanche 19, je ne saurais assurer la garde. Mais il est beau notre jardin-jungle!

jardin 1

Catherine du Jardin Partagé de la Baleine Verte.

 

Juin à la Baleine Verte

tomate

Le temps est humide et lourd. Nous n’avons pas beaucoup besoin d’arroser, seulement les semis en serre. Limiter l’arrosage, sans la pomme, uniquement à la racine, juste pour vos plantations nouvelles. Le reste est superflu. Une tendance aux moisissures, mildiou, etc… Climat tropical: tout pousse très vite mais au prix de maladies des feuilles.

(J’avais caché maladroitement les pommes des arrosoirs mais elles sont revenues… NE PAS ARROSER À LA POMME, nous ne sommes pas la pluie!)

BUTTER : pois, haricots, pommes de terre. (Butter=petit monticule de terre à la base de la plante). Cela permet d’enrichir la plante et de lui redonner de l’énergie.

TAILLER: tomates et melons. Supprimer les gourmands, une petite aide  pour les reconnaitre et les feuilles qui touchent le sol. Mais quand vous taillez les gourmands, parlez à vos tomates, expliquez leur que c’est pour leur bien…

Les gourmands c’est quoi:

ÉCLAIRCIR: carottes, poireaux, laitues, radis.

TUTEURER: concombres et cornichons, et les tomates bien sur.

SEMER: Choux de Bruxelles, Blettes, Courges, Chou-Fleur d’automne.

REPIQUER: Poireaux.

BINER: « un binage vaut deux arrosages  » . Poursuivez vos efforts de sarclage et de binage afin d’écarter les mauvaises herbes , celles-ci aiment le réchauffement du sol qui se produit en juin et en profitent pour empiéter sur l’alimentation et l’espace vital de vos légumes.

Commencez à butter pommes de terre pour déjà prévenir le risque de mildiou. Il menace aussi la tomate. Sont également à craindre : la teigne du poireau, la noctuelle du chou, l’altise, les pucerons et les limaces et escargots.

Nous sommes tous attaqués par les limaces et les escargots, c’est aussi ça le jardin bio! Je pose un lien avec plusieurs solutions, je n’ai testé que la bière et j’ai le sentiment qu’elles adorent et reviennent, elles persévèrent…

http://www.toutpratique.com/11-Jardin-sport/5392-Limaces-et-escargots.php

Manuel et Xavier viennent de nous rapporter des petits buissons de fruitiers, de l’euphorbe, de la lavande, et plein de jolies plantes de bordure… Il nous faut les replanter le long des barrières. D’ailleurs si tous les jardiniers qui possèdent des framboisiers sur leur parcelle pouvaient les planter le long du mur, ce serait génial! Les racines de framboisiers envahissent les autres parcelles ou leur font de l’ombre, donc soyez « co-potagers », transplantez les ailleurs!

Merci les z’Amis!!!

Les potirons de Daniel poursuivent leur avancée annuelle autour de l’arbre sec, vivement Novembre pour la soupe!potiron