Mai, œillets d’Inde.

oeillet d'inde

Aujourd’hui, 29 Avril, journée de réunion au jardin, annulée pour cause de pluie, nous avons désherbé les allées, replanté des arbustes et des fruitiers le long du mur, taillé les malades, arraché les pariétaires et autre rumex qui nous envahissent, replanté des plantes d’ombre, semé des œillets d’Inde. Bref, malgré la prévision de pluie, on a œuvré!

Je l’ai dit et je le répète, attendez les Saints de Glace pour investir la terre de vos nouveaux semis. D’ailleurs j’apprends qu’ils sont nombreux, plus nombreux que du 11 au 13 Mai.saints de glace

On en apprend tous les jours!

Donc, pour le moment, les semis restent à la maison ou en serre.

Le 14 Mai, à Nous de replanter nos semis, en toute liberté. Les températures matinales et nocturnes se réchauffent.

Certaines parcelles sont belles d’engrais verts, semés en hiver, il est temps de les faucher et de les intégrer à la terre, mieux que du compost, les lombrics adorent, et les lombrics aèrent les racines.

En pleine terre: persil, laitues, salades à couper, carottes (difficiles dans notre jardin car peu de profondeur), poireaux, choux (toutes sortes), fenouil, haricots (avec tuteur), pois (avec tuteur), thym, ciboulette, épinards d’été, persil, radis, potirons.

Quand vous planterez vos tomates, après le 14 Mai, issues de vos semis, ajoutez leur à coté un œillet d’Inde ou un basilic. Ou les deux. Les tomates adorent la proximité de ces plantes qui les protègent des maladies et des dévoreurs de racines (pour les œillets d’Inde). J’en ai vu en pot sur les étagères de la terrasse. Et pensez à les planter à 45° dans un trou où vous aurez déposé de l’ortie ou de la consoude. Et arrosez sans pomme, à la racine.

Éclaircissez les semis. J’ai vu beaucoup de généreuses pousses de laitues à couper ou de radis, les unes sur les autres. Éclaircir c’est conserver les plus forts, ou séparer les trop nombreux.

Après le 13 Mai, c’est la liberté de planter! Les mois de Mai sont des mois de liberté, d’aimer, de faire la Rêve O Lution, et de planter en toute impunité. Ce sera le temps des tomates, potirons, poivrons, piments, melon, aubergines, courgettes, concombres et cornichons. Mais ne pas planter que des cucurbitacées au même endroit… Alterner avec des aromatiques ou des salades, épinards, choux etc…

Notre permaculteur propose un milpa: maïs, courge, haricot. La courge protège l’humidité de la terre, le maïs sert de tuteur au haricot. Les Amérindiens les appellent les 3 Soeurs.

En exergue, je propose les courgettes. L’an passé, j’ai eu de très beaux plans de courgettes, mais que des mâles! Donc aucun fruit… Sol frais, fécondation etc…

Le Printemps est le Bois en médecine chinoise, c’est la saison de la Vésicule Biliaire et du Foie. Cure de détox de Printemps: 2 gouttes de chaque Huile Essentielle dans un thé: Menthe Poivrée, Citron, Genévrier, Romarin à Verbénone.

Au Joli Mois de Mai, le mois de Printemps le plus généreux. A vos semences! Tchin!

………

Je cherchais à diviser mon persil qui m’envahit, si cela vous intéresse, j’ai trouvé un petit tuto:

 

 

 

On va semer, sur une étoile ou…

DSC_0002

C’est le mois d’Avril et comme on ne se découvre pas d’un fil, on fait attention à nos semis.

La Lune Rousse sera avec Nous du 16 Avril au 14 Mai. Elle peut « roussir », c’est à dire geler (griller) nos plantations, si c’est trop tôt. Et les méchants Saints de Glace les 11/12/13 Mai avec elle. Compter avec les « interdits » lunaires des 8,20 et 23 Avril, où la terre ne veut pas se faire remuer du tout. Beaucoup de précautions à prendre, d’autant que cette année nous a surpris avec la neige et le froid. Donc on y va doucement…

Par contre, en place, allons-y pour les choux, épinards, haricots verts, carottes, radis, laitues, betteraves, brocolis, petits pois, blettes. Même pas peur!

On a planté des salades en Mars, il faut les diviser et les repiquer. La ciboulette aussi. D’ailleurs on peut semer les aromatiques: persil, thym, estragon et la coriandre sous abri.

Et un conseil pour la fin du mois d’Avril: semer des capucines contre les pucerons. Nos sauges en sont envahies.

Pour tous les cucurbitacées, semer en pot à la maison, ne planter qu’après le 15 Mai en terre. Les courges vont très vite à germer et à faire des feuilles, mais elles supportent mieux la transplantation que les tomates.

Et la bonne nouvelle: préparons des trous pour les tomates (que nous avons semées à la maison et dont nous attendrons les 3 branches avant que de les planter au jardin).

Les tomates:

Faire un trou de 20cm de coté sur 15cm de profondeur (une demi-bêche) et laisser un des cotés en pente. Quand on y dépose notre nouvelle bébé tomate, on la pose inclinée à 45°. Bizarre? Cela permettra à la tige poilue (toujours enterrer la tige jusqu’à la fin des poils ) de fabriquer plus de racines qui vont nourrir la plante. Et donner plein de fruits, car  c’est un Fruit!                plant-incline-300x217

Elle finira par se redresser, fortifiée et nourrie. Avec un tuteur planté à l’extérieur des racines, de 1m20, voir 1m50. Arrosez. Rebouchez avec du compost (même pas totalement décomposé). Surtout pas du terreau du commerce appauvri. Laissez une légère cuvette d’arrosage. Et paillez pour conserver l’humidité avec ce que vous avez, mulch, paille, feuilles mortes, car les tomates n’aiment pas les Coups d’arrosage! Comme aucun des fruits ou légumes…

……………………….

Pour les fanas de notre permaculteur favori, je vous mets la vidéo, spécialisée en pommes de terre: https://www.youtube.com/watch?v=3o7tAL71IVw

D’ailleurs je me demande si on ne devrait pas faire comme lui une butte de pommes de terres en lasagne: compost/tonte/feuilles mortes/humus/compost…  À inventer!

Bon Jardinage les z’Amis de la Baleine Verte!

PS: Calendrier Lune et plantations fruits/feuilles/racines/fleurs ou pas de plantation: https://jardinage.lemonde.fr/dossier-130-calendrier-lunaire-avril.html

 

 

 

 

 

 

 

Mars arrive.

ortieAprès avoir cueilli mes derniers épinards, j’aère la terre. Comme je ne trouve pas la grelinette, ce sera des coups de « foufourche ».

Il est venu le temps du mulch, mais beaucoup de parcelles en sont couvertes déjà, il s’agit en simple du paillage avec des matériaux locaux, feuilles mortes, branchettes.

Lien du mulch: https://www.un-jardin-bio.com/paillage-et-mulching/

Un mois avant la plantation, préparer des trous pour les tomates avec un fond d’orties, et laisser à l’air pour la décomposition.

On peut commencer, mi-mars, les semis maison: aubergines, concombres, tomates, melons, poireaux, poivrons, potirons, courges, basilic, etc… Au bord d’une fenêtre ensoleillée. Étant donné le froid actuel, je retarderai mes semis à fin mars!

En place, dans notre terre reposée de l’hiver, après compost, c’est le moment des carottes hâtives, céleri, panais, radis, pois, persil, fèves, lentilles, choux … et les salades à couper, mâche, laitues. Mais je dois dire que je n’ai jamais eu de succès avec les légumes-racines, au jardin partagé, notre profondeur de sol trop argileux peut-être? Seuls les radis semblent s’acclimater à nos 20 centimètres de hauteur.

C’est aussi le moment des aux (ail), oignons, échalotes, et de la rhubarbe, si vous aimez!

Le carré d’aromatiques, ciboulette, estragon, sauge, menthe (en pot pour éviter l’invasion). Tailler le thym et le romarin pour les densifier. D’ailleurs notre carré d’aromatiques est bien pauvre depuis que la sauge fut attaquée par les pucerons, je vais essayer d’en remettre.

Et puis les jours rallongent, on va, à petit pas, vers le printemps et la douceur…

Toujours la vidéo de notre ami permaculteur:

Bon Jardinage les Baleineaux!

 

 

 

Septembre à la Baleine Verte

framboise

Pour faire mûrir nos dernière tomates, aubergines, poivrons, courges d’été, il faut pincer les dernières feuilles, au dessus des derniers fruits que vous voulez garder.

Tailler à 60 cm, les framboisiers si leurs fruits sont devenus secs.  Et les branches sans fruit au ras du sol pour fortifier les plus généreuses. Pour l’année prochaine…

Semer les carottes, navets, épinards, salades d’hiver, mâches, persil, roquettes, ce sera le dernier semis pour la roquette.

Planter les fraisiers, l’hysope et les gros oignons. La rhubarbe en divisant sa racine.

C’est le moment de planter des petits fruitiers.

Pailler la terre enrichie en compost en attendant des jours meilleurs!

Et toujours la petite vidéo de mon permaculteur:

Ce fut un joli concert que celui de Theko!

theko

« L’Automne. C’est une célébration de la vie . On récolte, on rend hommage à ce qui a été accompli, récolté, heureux d’avoir ce qu’il nous faut pour passer l’hiver, avec la promesse d’abondance pour la prochaine récolte, que la terre continue à donner ce dont nous avons besoin. »

 

 

15 Aout

jungle

Le début des retours à Paris. J’entends les roulettes des valises sur la Rue Erard….

Notre Jardin est une jungle, du coté gauche en entrant. Les allées sont envahies. C’est bon signe!

Je me fraye un chemin et j’aperçois des tomates, des fleurs de courgettes, des haricots, l’angélique sursaute, la grosse citrouille de Daniel se cavale, les framboisiers griffent…

En Aout, juste tailler nos plantations pour avoir des fruits. Le principe est à peu près le même, melons, potirons, courgettes, aubergines, tomates: 2 feuilles après le dernier fruit. Sinon, l’automne ne les aidera pas à prendre des couleurs.

S’il reste de la place, épinards, salades, chicorées, à planter, poireaux, choux, légumes d’hiver quoi!

Je vous mets la petite vidéo du permaculteur, pour info:

Bonne rentrée à Tous!

PS: J’ai pastillé la piscine le 14 Aout.

La potagère!

Basilic!!!

Dans la petite serre, je découvre une grosse touffe de Basilic.

Sans doute, le planteur (planteuse) n’y croyait pas… Il (Elle) a semé des graines de basilic qui se retrouvent toutes entassées les unes contre les autres.

Je me suis autorisée le détachage d’une touffe, et les basilics, bien qu’emmêlés, méritent une transplantation avec de l’espace autour. Je vous pose donc une vidéo pour séparer les plantules et les mettre en pot ou en terre comme vous voulez, mais surtout: Sauvons les Basilics!

Le plus difficile est la séparation des toutes petites tiges, mais là où elles en sont, elles ne grandiront pas allègrement… Donc servez vous et repiquez, en pot ou en terre, c’est la bonne saison, il a trop besoin de soleil.

Par contre, le jour du repiquage, inondez le et laissez le à l’ombre une nuit au moins, qu’il ait le temps de s’adapter à sa nouvelle terre.

Sinon, pour le prélèvement des feuilles de basilic, des théories se confrontent et se valent:

  • Haut de la tige ?
  • Grosses feuilles de chaque coté?

Alors voilà une autre petite vidéo sur comment cueillir les feuilles… Elle vient de loin cette vidéo. Tabernacle!

C’était ma visite du jour au jardin. Et j’ai encore croisé des pommeaux d’arrosoir, donc je le répète, avec cette chaleur ne vaporiser pas le haut des feuilles avec le pommeau mais bien arroser les racines, sans pommeau, sinon « maladies des feuilles ».

En parlant d’arroser, Daniel a de nouveau un énorme potiron en gestation, pensons à lui donner de l’eau de temps en temps…

Et biner la terre  qui est croûteuse autour des racines, fait du bien aussi! Elle rafraichit la plante, et donne de l’air aux petits animaux qui y vivent et qui se terrent au frais tant le soleil tape fort.

Au moins les limaces ne sortent plus!

A Bientôt les Potagères et les Potagers!

basilic