Février… du Vent… de la Pluie!

1°fleur

La première petite fleur de nos plantations des chemins apparait (après la cabane). Elle a été précédée par les primevères du grand pot au coin à droite de l’entrée.

Hier, je fais ma permanence. Monique la Vaillante, arrache toutes les herbes qui étouffaient les rosiers de la grille de gauche, un joli tas de friches. Elle s’interroge sur les rosiers non taillés en Novembre… Je lis que à la mi-Février, nous pouvons de nouveau tailler les rosiers et les framboisiers, ils en ont besoin!

En pleine terre on peut planter: ail, oignon, échalote, épinards, fèves et petits pois, chicorée, mâche, persil, cerfeuil, cresson, topinambours … Avant les gelées mais après le 15 Février…

Les fèves et les petits pois sont un gros producteur d’azote et on peut les planter autour des arbres, elles feront office d’engrais vert pour l’arbre!

Mais tout d’abord, toujours nourrir la parcelle avec du compost, elles le réclament. « On veut du compost, on veut du compost, sinon on va porter des gilets verts!!! »

Pour les pommes de terre, préparez vos plants à germer dans un endroit frais, aéré et lumineux. Si vous avez adoré une patate bio, pourquoi ne pas en conserver quelques unes et les laisser germer… De jolies tubercules apparaissent, j’ai tenté en pot sur le balcon, je n’ose pas regarder sous la belle plante verte qui pousse vers la lumière… J’attends. Sainte Patience!

 

Au chaud à la maison: aubergines, tomates, poivrons, piments, concombres, melons… Ce qui permettrait une rotation plus rapide de nos tomates qui vivent abandonnées l’été puisqu’on est en vacances, et durent jusqu’à l’automne. Autant en profiter plus tôt non?

….

Je découvre un drôle de fruit/légume: la poire-melon, en semis au chaud entre février et mars puis en terre souple et ensoleillée. Penser à pailler le sol car elle est lourde!

pm

Et si vous n’avez pas d’idée, plantez de l’engrais vert, une fois fauché, au printemps, il sera très nourricier pour nos parcelles d’argile.

Les surprises de la permanence:

-Un seau de compost abandonné et versé sur les bouts de bois à coté des poubelles! Ramasse les légumes tout pourris à la main! Dedans il y a du pain! Pas de pain au compost!

-Découpe les morceaux du compost avec le bel objet à grandes lames de Manuel, chou-fleurs presque entier, sacs de papier entier, poireaux entiers, oignons pourris entiers etc… Découpe tes épluchures en 3 cm quand tu fais ton compost!

-Après 6 tours de spirale, je m’aperçois qu’il y a peu de matière sèche et pourtant on a de la feuille morte à revendre et des cartons d’œufs bien découpés!

-Une dame vient nous donner des oignons de jacinthes que la Vaillante Monique a planté immédiatement à droite quand on entre.

J’aime le compost moi aussi, mais il s’entretient…

….

J’ai une jolie surprise aujourd’hui, une dame qui fabrique un lombriculteur pour ses petits-enfants et qui cherche des vers de terre, mais impossible d’en trouver sur ma parcelle, est-ce que le lombric dort l’hiver? Oui, il hiberne et aussi, il estive quand le sol est sec! Ils sont feignants ces lombrics… Elle a des petites bêtes blanches dans son lombriculteur, je fouille le Net, ce sont des collemboles, très utiles, elles dévorent les champignons, moisissures…  Par contre, j’apprends que pour faire un lombriculteur d’appartement il ne faut pas prendre les lombrics (qui ont besoin de beaucoup de place) de nos parcelles mais des Eisenia Foetida, à commander sur le Net.

jardin neige

Et tout doucement nous sortons de l’Hiver et marchons vers le Printemps et la saison du Bois en médecine chinoise, Shiatsu.

« Considéré comme la naissance de l’énergie yang, le bois a pour mouvement l’expansion et engendre l’activité, la chaleur et la connexion vers la second élément du cycle: le Feu. Le bois fournit la force de changer et aller de l’avant. Il est à l’origine de nouvelles idées, de nouvelles pensées, de changement et d’espoir. »

Bien à Vous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Janvier

lune rouse

Coucou les Baleinettes, Baleineaux!

Je ne vous ai rien dit ces derniers temps, parce qu’il n’y avait rien à faire.

Et l’Hiver fut lent à arriver mais le voici. Si vous avez des plantations, protégez les du froid, voilage ou paillage à la base…

Par contre nous allons rencontrer le 20 et le 21 une Lune Pleine Rousse avec en plus une éclipse, et là, il faut encore ne RIEN faire!

J’ai remarqué plusieurs parcelles labourées, belle idée, mais vous pouvez, déjà y ajouter du compost, nous sommes riches en compost, nourrissez la terre. Et puis recouvrez la de feuilles mortes, bouts de bois,  matière sèche, etc… On peut aussi semer de l’engrais vert: phacélie, trèfle, luzerne, moutarde, seigle sarrasin, etc…  Ces petites plantes enlèvent et nettoient les nitrates du sol.

Je vous transmets le Calendrier de « jardiner avec la Lune », parfois, il y a de bonnes idées… Vous verrez que les 20 et 21, on se repose, on repose la terre, on regarde la Lune…

https://www.jardinier-amateur.fr/jardiner-avec-la-lune.html

Il est temps de commander vos graines pour l’été, perso je commande chez Germinance, une petite entreprise dont je suis certaine des résultats, mais je ne veux pas spécialement faire de publicité, chez Kokopelli j’ai eu des déboires… Bref, commandez des graines BIO, pas du Leroy-Merlin aux OGM,  ensuite envisagez votre parcelle, sa disposition, comment changer de plantations par rapport à l’an passé… Car, il vaut mieux modifier nos essais de plantations en fonction du passé, il y a des incompatibilités.

La rotation sur notre petite parcelle est simple: légumes-feuilles/ légumes-racines… Le reste faites comme vous voulez… Mais comme il est très délicat sur notre petite profondeur de terre argileuse de faire des légumes-racines (carottes, navets, patates, panais, betteraves, etc…) on n’en parle pas! Nous n’avons que des légumes fruits ou feuilles… Aussi, et comme on en a beaucoup: les groseilliers doivent être rabattus à moitié de leur hauteur.

En Février, nous pourrons débuter les germinations (semis) à la maison: tomates, courgettes etc…

« Quand semer la tomate ?

Les premiers semis peuvent être réalisés dès la fin janvier. Ils se pratiquent en caissette, au chaud dans une serre chauffée (lire : Anticiper semis et boutures : mini-serres et tapis chauffants ainsi que Les semis à chaud) ou à l’intérieur, une température de 18° à 20°C étant requise. En semant tôt, vous pourrez avancer les dates de récolte, mais attention ! Les jeunes plants d’une quinzaine de cm que vous obtiendrez dans 2 mois ne pourront être repiqués immédiatement en pleine terre. A la fin mars, il ne fait pas assez chaud dehors pour qu’ils poussent, et une gelée un peu forte leur serait fatale. Il faudra donc par la suite les faire grandir à l’abri, sous serre ou sous châssis.

En mars, vous sèmerez (toujours à l’abri) des variétés précoces qui pourront être plantées directement en terre dès la fin du mois d’avril.

Vous pouvez poursuivre ces semis jusqu’en mai (si votre climat l’autorise, le semis peut alors être pratiqué en pleine terre). Repiqués à la mi-juin, vos plants commenceront à produire vers la fin août. Un étalement des récoltes bienvenu !

 

La Mare fuit grave! Soit on la laisse s’assécher et on trouve le trou, la déchirure, soit on la
remplit ad vitam… S’il pleut tout va bien!
20180630_154524
Je vais, les matins (sans travail) au jardin, et j’y suis Bien, c’est un endroit de Paix.
La Pelouse entre-lattes monte, elle est drue, verte et solide.
Nous aurons un joli Printemps, un joli Jardin au Printemps, un joli Jardin tout court…

Novembre au jardin de la Baleine

ste catherine

On pourrait en Novembre, planter des fruitiers… Mais aussi des arbustes, groseilliers, framboisiers, tailler ceux qui sont déjà là. Et des rosiers, à tailler et à planter!

Nous avons deux petits figuiers, il faudrait les pailler. Elle arrive à point nommé la paille! Merci! La température est encore clémente mais nous ne sommes pas à l’abri d’un coup de froid.

Des fleurs? Planter les bulbes (tulipes, jonquilles etc…) pour le printemps, les oignons avec le plantoir. C’est le temps des camélias et des rosiers.

Nettoyer le bassin des feuilles mortes et des lentilles d’eau. Le niveau a (un peu) remonté…

Des légumes? Semer les carottes sous abri. Planter les choux-fleurs, les fèves, les échalotes, les petits pois, l’ail, la ciboule, l’estragon… L’ail n’aime pas les excès d’eau donc le planter sur butte (faire un tas de terre). Ce sont les indications pour une température qui ne descend pas au dessous de -15°. Sinon, l’engrais vert est une bonne solution pour nourrir la terre si on la laisse au repos (trèfles, phacélies etc…)

Je vous mets la vidéo du permaculteur sympathique, il montre comment planter les échalotes (entre autre):

Les légumes d’été ont épuisé la terre (surtout les tomates), il faut la nourrir de nouveau, la composter et l’aérer en piquant le sol. Arracher les légumes racines, les tomates malades (pas au compost), les haricots (les couper et les pendre la tête en bas pour récupérer les graines).

C’est la première année où je peux planter les graines d’épinards que j’avais récupérées sur mes épinards (Verdil) qui avaient grimpé, l’an passé, et ça marche! J’ai fait un essai,

épinar salade,

ils en sont à la même taille! Donc, nous sommes autonomes!!!

Protéger les salades d’hiver, chicorées, épinards, roquettes (un voile blanc?). J’ai mis un peu de blettes, elles se font déjà dévorer par les limaces…

Les limaces, le retour! Grrr!

Je vous souhaite un joyeux jardinage d’Automne, le gazon grimpe à vue d’oeil! Il est trop beau notre jardin japonais-baleino-partagé…

 

 

Les vaillants Bâtisseurs!

DSC_0003

Ils sont quatre. Quatre jeunes hommes. Plus deux éducateurs de l’Association FEU VERT, Toumi et Mélissandre, paysagistes et créateurs du Plan. Du Plan de Notre Jardin de la Baleine. De ses allées de bois à la japonaise, de ses plantes odorantes à chaque travée…

jardin brouette

On en parle partout de ces jeunes désœuvrés qui glandent dans la rue, qui ne savent pas quoi faire, qui cherchent leur voie, un métier, un avenir, qui dérangent le quartier, on en parle en négatif,  en peu aimable et en peu empathique, en indésirable, en voyou…

Et ça c’est dans les échanges de paliers du 10 rue Erard, dans la fameuse Gazette des locataires, dans les mentalités étroites, chez ceux qui se pensent propriétaires de leurs appartements, chez les « On est là depuis 1974 et on veut surtout pas que ça change! », chez les « On veut pas du jardin ni de la serre, on veut pas des envahisseurs, on veut des barbelés autour de la cité avec des gardes armés! ». On veut pas d’innovation, on veut un parc à chiens, une piscine, un tennis… Et la lune aussi!

Je les ai vus piocher, creuser, damer, brouetter et  transvaser la terre. La terre des allées, la plus dure des terres, piétinée, amalgamée, argileuse et épaisse. Et puis, ils ont scié, vissé, fixé les travées. Je les ai regardés travailler nos « ouvriers occasionnels », ils œuvraient en plaisir et en difficultés, ils apprenaient, ils avançaient, ils voyaient le chemin se façonner sous leurs pieds. Et quand ils se sont relevés de leur pioche, le projet était vrai. C’est beau!

jardin allée

N’empêche que le travail est là! Il est fait le sentier de planches, et demain il sera planté de touffes odoriférantes, de lavande, de thym, de romarin, d’hysope, de santoline, de camomille romaine, d’aspérules et d’autres inconnues…

jardin travail

Les deux axes, les deux angles, les deux cotés… En majesté!

La pente dangereuse et glissante de la terrasse est devenue un escalier de larges marches, plus pratique.

Cet article est aussi en réponse et en coeur à l’article que Sandrine nous a envoyé à tous et qui raconte la répression contre ces fameux jeunes du quartier, la brigade des Tigres et les « indésirables du quartier »… Je vous le transmets:

https://laviedesidees.fr/La-police-et-les-indesirables.html

À méditer…

PS: Périne me dit à bon escient que je vous ai conseillé d’arrêter avec les tomates, j’ai omis d’indiquer que sous serre, ou derrière une fenêtre, elles peuvent poursuivre leur maturation. Donc pour les tomates de la parcelle commune, si chacun en met une dans un pot et l’emporte derrière sa fenêtre, elle poursuivra son rougissement. Allons-y, allons chercher un pied et rapportons le chez nous, il y a des pots, de la terre et du compost à loisir!

Catherine la Jardinière.

 

 

Bêchage et nourriture des parcelles.

pleine lune

 

Bon Dimanche les Potagéristes de la Baleine!

J’arrache donc les pieds de tomates, les derniers, je sais qu’elles ne rougiront pas de sitôt, il fait un peu frisquet et puis surtout j’ai envie de planter des légumes d’hiver!

Il faut savoir une chose pour  les nouveaux arrivants, notre terre est très argileuse, pauvre et sèche. Si vous bêchez, vous verrez des tas de ramifications blanches, et vous obtiendrez des mottes lourdes et peu cassantes. Donc il faut nourrir nos parcelles et nous avons énormément de compost, sinon plantez de l’engrais vert (trèfle, luzerne, phacélie, etc…) qui en se fanant aérera la terre. Mais vous avez envie de résultats rapides…

Donc, je fourche, je retourne délicatement, je casse les mottes, puis je mets du compost que j’introduis délicatement dans la terre. J’arrose avec la poire (exceptionnellement) juste pour mouiller la terre et laisser le compost et ses nutriments s’infiltrer joyeusement.

Il me reste une touffe de persil, un basilic et je garde encore les fleurs pour les pollinisateurs. Le vert au milieu du champ, ce sont des orties que j’adore car elles contiennent de l’azote et évitent les insectes nuisibles, (d’où le purin d’ortie mais on n’en a jamais assez pour faire un bon purin). Je les laisse au sol, en décomposition, je les introduirai quand je planterai. Et je laisse au repose quelques jours.

jardin moi

Dans ces quelques jours, je sèmerai des épinards et des salades d’hiver: mâches, roquettes…

Au sujet des radis:

jardin radis

Voilà ce qui nous arrive. Ils sont rapides mais semés en touffes, ils ne grossiront pas ou peu, il faudra les séparer plus tard et c’est pénible à faire! C’est la nouvelle parcelle de Laurent, et tu as des framboisiers en repousse, je n’avais pas réussi à tout arracher, les framboisiers sont des envahisseurs, à vos gants d’arrachage! Et semer des radis graine par graine à distance est très délicat aussi…

Il y a des tas de tomates vertes et je vous re-donne la recette de confitures de tomates vertes, ma grand-mère en faisait souvent:

https://cuisine.journaldesfemmes.fr/recette/338772-confiture-de-tomates-vertes

t vertes

Voici l’automne, l’équinoxe vient de passer, que faire après cette Pleine Lune du 25 Septembre:

Semer les pois et les fèves, ail, échalotes, ciboulette, estragon et planter les fraisiers pour le printemps prochain. Je vous pose le calendrier lunaire:

https://www.jardiner-malin.fr/calendrier-lunaire/octobre

Il va falloir tailler les arbustes à petits fruits que nous avons plantés ce printemps: groseilliers, framboisiers, cassissiers, myrtilliers… Ou encore en planter… Et c’est aussi le temps de planter des fruitiers…

Et oui, il y a du travail en Octobre!

Bon jardinage!

 

 

Équinoxe d’automne

oignons blancs

Cette année l’Automne est aujourd’hui, 23 Septembre à 3h54. Et oui, parfois la durée du jour et de la nuit ne s’équilibre que quelques jours après, une histoire de Soleil qui traverse le plan de l’Équateur terrestre… Et aujourd’hui j’ai des frissons!

Tous les jardiniers me parlent de « planter les fruitiers ».  Préparer le lieu de plantation des fruitiers car le 25 Novembre, à la Sainte Catherine, « Tout bois prend racine ». Ce serait pas mal d’avoir un pommier, un néflier, un goyavier du Brésil, un kumquat, un arbre à kiwis ou à baies de gojis, ces arbres résistent à -12°, d’où ma proposition… Leur préparer un espace avec carton découpé et compost.

Ils nous restent des tomates. Enlever les dernières fleurs, elles n’auront pas le temps de faire des fruits, délicatement, on supprime la fleur. Elles vont se concentrer sur les fruits. On peut aussi les couper et faire mûrir les derniers fruits à la maison. Ou la fameuse confiture de tomates vertes…

Les courges, courgettes, potirons: attendre que les plans (feuilles non malades) soient morts pour les ramasser, elles n’en auront que plus de goût… J’ai coupé les feuilles malades de certaines courges, potimarrons, potirons etc, de l’espace partagé, mais dans vos parcelles, je n’ose pas intervenir… Nous verrons l’an prochain comment vite remédier à l’oïdium (la poudre blanche, champignons) qui se trouvent sur certaines feuilles, c’est apparemment très contagieux. Une solution de bicarbonate de soude ou de décoction de prêles semble y remédier, si elles sont prises à temps. Mais c’est vrai, c’est moche!

Par contre, une fois la terre assainie et compostée, retournée et « binettée », on peut encore planter des salades d’hiver, mâches, radis d’hiver, choux, poireaux, ail, oignon, épinards, roquette, betterave, panais, persil, carottes, estragon, oseille, salades à couper (« radichetta » ma préférée)… Et les fraisiers qui donneront au prochain printemps.

Engrais vert si vous avez de l’espace, et que vous ne voulez pas planter de suite des légumes d’hiver, semez à tout vent du blé, du seigle, ils feront un bel engrais et de la paille pour pailler vos semis.

Un additif au sujet de la taille de nos nouveaux habitants des bordures de jardin: framboisiers, groseilliers, cassis etc…

https://www.consommerdurable.com/2011/01/tailler-les-fruits-rouges-groseillers-framboisiers/

https://www.rustica.fr/tv/tailler-framboisiers-pour-hiver,7965.html

Mais c’est pas pour tout de suite… C’est juste avant l’hiver!

Ah! Mais j’y pense, bientôt la soupe des potirons de Daniel et cet automne, ils sont nombreux!

pot

Catherine Pote âgée du Potager!

 

 

 

 

 

 

Tomates vertes

Un dernier petit article pour nos dernières tomates:

https://www.rustica.fr/tv/recolter-et-faire-murir-tomates-vertes,12871.html

t vertes

Ajouter des pommes au milieu des tomates vertes, elles vont accélérer le mûrissement.

Et puis de la douce confiture de tomates vertes, c’est bon aussi!

Après nous aurons loisir de semer épinards, mâches, roquettes, navets, carottes, oignons, rouges, persil, poireaux d’hiver, etc…

Bonne Rentrée et bonne récolte de tomates vertes!