Temps estival pour la 15e édition de la Fête de la Baleine

Retour sur un moment festif et convivial en photos :

#baleine #invader

 

Notre baleine verte à la manière d’Invader a été soigneusement préparée et installée par Céline et Baptiste. L’installation, en quelques photos

 

Et hier, le dévoilement !

20180630_190032

 

 

 

 

Fête de la Baleine, cru 2018

Quinzième édition de la fête de la Baleine, dans le même format que l’an dernier , le samedi 30 juin : le jardin partagé de la Baleine verte sera son écrin ! Avec un programme réjouissant grâce à l’implication de nos bénévoles et les partenariatsavec le Claje, BPM, Jeunesse Feu Vert et 12 Sourires.

En voici les grandes lignes :

A partir de 14h,  ouverture au public avec de nombreuses animations pour les enfants encadrées par les BAFA citoyens du Claje : de ateliers mouvants, une pyramide des défis et autres jeux, et les classiques ateliers chamboule-tout, coloriage et maquillage. Luciana, référente mare, animera un atelier pédagogique sur les habitants de la mare au microscope.

Un troc de livres aura lieu devant le jardin : chacun amène des livres et en choisit d’autres, la culture doit circuler !

Sans oublier le stand photo, mémoire des voisins du quartier.

De 15h30 à 17h : théâtre d’improvisation avec l’association Pop drama.

A 16h, tea-time : concours du meilleur thé et des meilleures pâtisseries, avec 12 sourires. Le pedale juice tournera à plein pour fournir des jus de fruits frais.

A 17h : concert de percussions africaines avec l’association 24 images seconde.

A 18h : Molkky et apéro participatif.

A 18h30  : inauguration du baleine invader : l’œuvre sera dévoilée in situ !

A 19h : repas participatif  : le claje grille les saucisses et chacun amène amuse-gueule, salade, desserts et boissons. Bal musette sur la terrasse.

A 22h : clap de fin !

 

Végétalisation massive !

L’atelier « plantations de fruitiers » et « réalisation d’une parcelle collective », sous l’égide de Toumi et Mélissandre, a pris une ampleur inattendu grâce à l’énergie des participants et la générosité du soleil.

Des plantes grimpantes ont été plantées le long des grilles (vigne, chèvrefeuille, fruitiers).

Les plantes retirées (fusains, millepertuis) ont été en partie replantées dans la zone dénudée sous les cèdres.

Les arbustes des haies ont été taillés, sauf les rosiers qui le seront à l’automne prochain.

Une zone de réserve a été aménagée sous un cèdre, protégée par des bordures en rondin et plantée de fleurs qui formeront un prairie fleurie sous deux mois au plus tard.

Une nouvelle très grande parcelle collective pour le potager a été réalisée et elle sera plantée la semaine qui vient de tomates, potimarron, etc.

Le massif au bord de la mare a été agrandie et végétalisée.

Un brise-vue a été installée du côté de la zone de compost, pour ne pas gêner les habitants du  173 rue de Charenton.

La zone de stockage de matériel a été débarrassée de ses encombrants et des pots en plastique en excédent.

Un massif de fruitiers a été agrandi le long du mur du bâtiment C.

Un travail impressionnant ! Maintenant, mobilisation générale pour l’arrosage : tous les deux jours.

 

 

C’est tout propre ! Ou presque…

Quelques courageuses et courageux ont passé outre l’annonce d’une météo pluvieuse et le report de l’atelier avec Toumi et Mélissandre pour faire le grand nettoyage du jardin cet après-midi.

Déchets ramassés, allées tondues, massifs débarrassés des chardons et de la pariétaire. Vous ne savez pas à quoi ressemble la pariétaire ? L’étymologie (merci Denise !) nous renseigne sur la caractère de warrior de cette plante urbaine invasive, puisque qu’elle pousse sur les parois (et donc sur les trottoirs). La voici :

pariétaire-760x445

La pluie n’est arrivée que vers 17h, ce qui nous a permis de faire le gros du travail. Nous avons même jeté sans état d’âme des objets en fin de vie, qui sont allés chercher des parents adoptifs sur le trottoir. L’occasion de rappeler qu’il faut éviter d’emmener des objets au jardin : place au végétal !

Retour en photos sur cet après-midi convivial (il manque quelques-uns participants car j’étais en pleine bataille avec la pariétaire).

L’agriculture urbaine, expo et vélo

Le Claje Montgallet nous offre ce samedi 7 avril à partir de 18h un beau moment partagé autour de l’agriculture urbaine.
Agrovélocités est une association qui a pour objectif de rassembler et diffuser des informations sur l’agriculture urbaine, afin de créer des passerelles à l’échelle européenne entre les différentes idées et innovations dans le domaine. Les trois étudiants à l’origine de l’association ont décidé de parcourir 12 000 kilomètres, en vélo et à travers l’Europe, à la découverte de l’agriculture urbaine. Ils seront présent le 7 avril au Centre pour présenter leur projet.
D’autre part, les jeunes adultes de l’antenne Erard (nos amis de BPM notamment) seront aussi présents à ce temps d’échange, et il serait intéressant que les acteurs des jardins partagés et projets d’agriculture responsables du 12ème puissent se rencontrer et discuter avec les trois jeunes agronomes qui travaillent aujourd’hui en temps que chargés de missions sur le développement de l’agriculture urbaine à Paris.
 Un film documentaire de 26 minutes sur l’agriculture urbaine, qui s’intitule La Tour née des potagers, sera aussi diffusée pour illustrer les échanges sur l’univers des possibles autour de ces pratiques.
Sans titre
L’exposition sera visible au Claje jusqu’au 11 mai.
expo vélocites.JPG
Infos : Juliette Le Naire (Claje)

Potiron et convivialité

Quelle bonne idée de choisir le dimanche 5 novembre pour faire un atelier avec Mélissandre et Toumi. Ils nous ont montré comment préparer le jardin pour l’hiver, notamment en paillant les parcelles pour garder un peu de chaleur et apporter des nutriments. Le projet de cheminement, pour délimiter des espaces de circulation et revégétaliser des espaces piétinés a également avancé.

Le froid perçant a contraint les participants à s’activer et la récompense de ces efforts fût délicieuse : une soupe au potiron concocté par Daniel et Sylviane, avec un potiron made in Baleine Verte, et un vin chaud préparé par Périne.

Retour en images sur ce moment chaleureux