Nos tomates…

rougissement

J’ai été un peu succincte hier en vous disant: « Y’a rien à faire, c’est comme ça, c’est la sécheresse, le réchauffement climatique, etc… »

Mais aujourd’hui, je me balade au jardin et je vois tous ces pieds de tomates qui ont du mal à rougir et qui poursuivent leur floraison…

Alors je m’implique!

Si vous voulez que vos tomates rougissent, il faut donner de la force au fruit… Et donner de la force à la nourricière, la tige, ça veut dire que l’énergie ne doit pas s’éparpiller dans des pseudos fleurs/fruits, et qu’il faut tailler.

Vous avez des bébés tomates qui ne demandent qu’à murir, coupez au dessus et au dessous. Taillez les  feuilles mourantes, jaunes et desséchées d’en bas, les surgeons (branche entre 2 branches) et coupez les nouvelles floraisons qui pompent la tige, taillez aussi au dessus! A vous de voir et de comprendre le sens de l’énergie de la plante, sinon elle va dilapider sa force et vos fruits déjà présents, ne vont pas rougir.

Je me demande si c’est clair ce que je dis, mais en comprenant le sens de l’énergie (que je pratique en Shiatsu aussi) je sais que les petites fleurs jaunes (dont vous êtes certainement super ravis) ne donneront plus de fruits (tomates) pour cause de saison de floraison, même si la sécheresse les incite à fleurir, l’Automne arrive, malgré tout, et le froid avec. Les températures et le soleil dégringolent derrière la blanchisserie.

L’année dernière, j’avais tellement de tomates vertes que j’en ai fait des confitures, une recette de ma grand mère et c’est délicieux, Confiture de Tomates vertes, vous trouverez bien un « You Tube » avec la recette!

Juste une légère parenthèse pour les amoureux du Jardin… Cette année, je n’ai planté aucune tomate, et je me retrouve avec 5 pieds de tomates cerise, non voulus, mais issus du compost. J’avais mis des blettes, des betteraves chioggia (j’en ai eu une!), des salades à couper, ma magique radichetta (tu la coupes, elle repousse!) etc…

Je suis envahie de TOMATES!!!

En tant que Nature Lover, je les laisse me faire plaisir… Mais « Oh, les Filles! Je ne vous ai rien demandé!!! Pourquoi est-ce que vous tenez tant à pousser dans ma parcelle? » Je succombe à leur générosité et je finis par les accueillir avec reconnaissance, ma fille Mélodie les dévore goulument chaque soirée de récolte, petit bonheur partagé…

Voilà ma conclusion. Nous sommes tardifs, nous aurons des fruits d’été en automne, et les fruits d’automne: potirons et citrouilles seront moins gros. Ils auront souffert de cette sacrée sécheresse et du dérèglement climatique, que Donald m’en parle en privé, je lui expliquerai, je parle très bien américain!

Belle semaine de potager à Tous!

air Je vous recommande ce bouquin/roman/fiction sur l’installation d’une Dictature Écologique, que j’ai lu en une journée et qui explique les dérives totalitaires et dénonciatrices (style France sous l’Occupation) et qui propose (malgré la Dictature) des solutions face au réchauffement… Devrons-nous en arriver là?

Catherine-Madeleine Logette, Apache du Nouveau Monde!

 

 

Équinoxe…

automne 2019

Étant donné la durée de nos floraisons.

Étant donné la rougeur de nos tomates.

Étant donné que je ne peux donner de conseils de Septembre, et que le Soleil darde toujours ses rayons et nous invite à patienter pour l’Automne.

Je vais parler de l’Équinoxe…

EQUINOXE AUTOMNE 2019 – On ne passe pas toujours à l’automne un « 21 » et c’est un événement astronomique bien précis qui provoque l’entrée dans la nouvelle saison.

[Mis à jour le 19 septembre 2019 à 15h50] Son nom est difficile à prononcer mais son phénomène, plutôt simple à comprendre. L’équinoxe est cet instant où le Soleil vient traverser le plan de notre équateur terrestre. En phrase plus courte, cela donne : quand le soleil passe au zénith de l’Equateur. Selon l’IMCCE, l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides se trouvant à l’Observatoire de Paris, l’équinoxe d’automne 2019 se produira le lundi 23 septembre  à l’horaire très précise de 9h50 du matin et 10 secondes (heure française). Avec l’entrée instantanée dans l’automne, nous perdrons progressivement jusqu’à 4 minutes de lumière naturelle par jour, au rythme de l’allongement des nuits. De quoi nous mener au solstice d’hiver du 22 décembre, au moment où le Soleil aura atteint sa déclinaison la plus basse.

Mais pourquoi dit-on « Equinoxe » ? Un peu d’étymologie s’impose : ce terme est une combinaison du latin aequus (égal) et nox (nuit). A la clé, une durée du jour identique à celle de la nuit. C’est ce qui se produit le jour de l’équinoxe. Quant à la date de l’automne qui varie (du « 21 » au « 22 » ou même au « 23 » comme cette année), elle est liée à l’inclinaison singulière de notre planète face au Soleil. Aucune convention du calendrier ne la fixe. Ainsi, le dernier automne est arrivé un 23 septembre, à 3h54. Seule constante : la troisième saison de l’année survient toujours  fin septembre au sein de notre hémisphère nord. Découvrez dans cette page spéciale plus d’informations sur les date, heure, définition ou encore rituel liés à l’équinoxe d’automne.

Date de l’équinoxe d’automne

La date de l’automne précède d’un mois environ le passage à l’heure d’hiver. Le premier jour de l’automne intervient également à mi-chemin du solstice d’été (20-21 juin) et du solstice d’hiver (20-21 décembre). Mais chaque année, l’équinoxe d’automne a lieu à une date différente. Ceci tient au fait que la Terre tourne autour du soleil en 365 jours, 5 heures et 46 minutes, et non exactement 365 jours. Le plus gros de ce décalage est corrigé par l’adjonction du 29 février lors des années bissextiles. Mathématiquement, les équinoxes d’automne ne peuvent avoir lieu qu’entre le 21 septembre (la prochaine fois en 2092) et le 24 septembre (la prochaine fois en 2303).

L’équinoxe d’automne 2019 est pour le 23 septembre. © sborisov – Fotolia.com

Equinoxe d’automne 2019

« Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone« . En 2019, l’événement astronomique de l’équinoxe d’automne débute officiellement le lundi 23 septembre 2019 à 09h50 heure française (soit 7h50 T.U. ou Temps universel). L’an passé, l’automne avait débuté un 23 septembre également, mais plus tôt puisqu’il était 3h54 en France (1h54 T.U., temps universel). L’automne se poursuivra ensuite comme chaque année pendant trois mois jusqu’au solstice d’hiver. Avant cela, l’équinoxe de printemps de l’année 2019 aura eu lieu le mercredi 20 mars à 22h58 (heure de Paris).

L’événement astronomique passionnant de l’équinoxe clôt donc l’été en un clin d’oeil. Dans l’hémisphère nord, il survient en général entre le 21 et le 24 septembre. Mais pourquoi l’automne 2019 tombe-t-il un « 23 » et pas un « 21 » ? Si nous sommes encore une fois nombreux à identifier la date du « 21 » du mois de septembre comme étant celle de l’équinoxe d’automne, cela n’est pas si simple. La date du passage à l’automne correspond en fait à un moment très précis : celui où le Soleil coupe en passant au zénith le plan de l’équateur. Des calculs savants l’ont déterminé, effectués par l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE) hébergé par l’Observatoire de Paris depuis 1998. Et comme la Terre ne tourne pas autour du soleil en exactement 365 jours, le jour J peut changer d’une année sur l’autre.

Définition de l’équinoxe d’automne

Qu’est-ce que l’équinoxe ? Le mot vient du latin æquinoctium (nuit égale). En effet, pour nous, le phénomène le plus évident de l’équinoxe est que la nuit et le jour ont la même durée à cette période de l’année. A l’équinoxe d’automne, les jours, qui duraient environ 16 heures au 21 juin en France, ont largement perdu en longueur. Ils raccourciront ainsi jusqu’au solstice d’hiver. Pourquoi ? En raison de la géométrie. En effet, l’axe de rotation de la terre est incliné de 23,4° par rapport au plan de son orbite : notre planète « penche » par rapport au soleil. L’astre ne nous éclaire donc pas de la même façon selon les moments de l’année. En hiver, la France (par exemple) ne reçoit de lumière que huit heures par jour, contre le double en été. Ceci détermine le comportement des masses d’air et donne naissance aux saisons telles que nous les connaissons dans les zones tempérées.

Les mouvements de la Terre autour du soleil déterminent la valse des saisons. © lil_22, Fotolia

Les deux équinoxes sont donc les deux moments de l’année où les jours et les nuits ont la même durée. Ceci a lieu lorsque le Soleil traverse l’équateur céleste et se trouve précisément au zénith de celui-ci, éclairant les deux hémisphères de manière égale : sur n’importe quel point du globe, la durée approximative de la journée est de 12 heures. A ce moment de l’année, le soleil se couche à l’ouest et se lève à l’est (alors qu’il se lève par exemple au nord-est dans nos contrées en été). C’est également à cette période que les jours raccourcissent le plus vite.

En pratique, de légers décalages peuvent se créer entre l’équinoxe astronomique et le moment où le jour et la nuit ont la même durée. Un phénomène imputable à deux motifs. Le premier est l’irrégularité de la course de la Terre autour de son étoile (son orbite est elliptique et la Terre accélère et ralentit). La seconde raison est la déformation du globe terrestre lui-même, dont la forme n’est pas parfaite.

Lors de l’équinoxe d’automne, les rayons du soleil doivent former un angle droit avec l’axe terrestre et se diviser sur les deux hémisphères de la planète. L’une des particularité de l’équinoxe d’automne est que la durée de la nuit est la même que celle du jour. La date de cette journée spéciale varie chaque année entre le 21 et le 24 septembre mais survient toujours six mois après l’équinoxe de printemps et trois mois après  le solstice d’été. Durée de la nuit égale à celle du jour, soleil qui se lève plein Est et se couche plein Ouest, perte de 4 minutes de soleil en quelques jours d’ici fin septembre… L’équinoxe d’automne cache bien des secrets. Il n’est pas non plus le premier équinoxe de l’année, puisque l’équinoxe de printemps le précède de plusieurs mois. Avec ses feuilles qui tombent en même temps que la température et ses journées qui rétrécissent à vitesse grand V, l’arrivée de l’automne n’est généralement pas aussi attendue que celle du printemps.

Rituel de l’équinoxe d’automne

Comme l’équinoxe de printemps, l’équinoxe d’automne est chaque année synonyme de rituels dans certaines cultures ou croyances anciennes (adeptes du druidisme et du chamanisme). Appelé « Mabon » en celtique, le phénomène astronomique désignant ce moment où jour et nuit ont la même durée correspond aussi à l’époque, côté automne, où une bonne partie des produits agricoles est récoltée. Les fêtes païennes symbolisent alors des remerciements pour ces fameuses récoltes. Dans les temps anciens, après un travail épuisant dans les vergers et les champs, cette fête représentait aussi une halte bienvenue.

Pourtant on peut:

* faire du cidre, du vin, des jus de pommes et de raisins

* faire ses conserves de légumes et sauces tomates

* faire des fruits séchés

* préparer le cellier pour accueillir les fruits et légumes d’automne, les pommes, les carottes, le maïs, les courges, les pommes de terre, les oignons, les champignons…

mabon2

 

 

C’est la rentrée ! Apéro partagé le 1er septembre à 18h

Racontons-nous nos été ! Venez au jardin partagé La baleine verte avec de quoi boire et grignoter dimanche 1er septembre à partir de 18h.

Ce sera aussi l’occasion de consulter les plans des « Ilots passagers », soit le projet d’une terrasse « clairière » en haut à gauche de la pente… Une superbe idée signée Mélissandre et Toumi de l’atelier Kosmes.
D’ailleurs, nous avons lancé une campagne d’appel aux dons pour le projet dont nous cherchons le financement pour les plantes : www.lepotsolidaire.fr/pot/wwwwvfiu

A vol d’oiseau…

Juillet, foulards rouge!

rouge

Et oui, nous sommes dans la période des vacances…

Et oui, nous avons mis les foulards rouges.

Et oui, il faut arroser… Mais pas que les « rouges », aussi, les plantes des allées, les fruitiers des barrières (mûriers, groseilliers, cassis, etc…), le meuble bizarre de Philippe, la parcelle sarrasin, le tour de la mare… Bref, il faut partout abonder en eau, même dans la serre qui a très soif… et touiller le compost… et fermer à 21 heures…

Voilà! C’est dit, c’est l’été.

Par contre, laissez un peu vos tomates cuire au soleil, elles n’en auront que meilleur goût, pas la peine de les arroser trop souvent, elles se dorent, elles se gorgent, elles puisent dans leur réserve. Juste pincer les concombres, poivrons, piments (le Web est votre ami pour les initiations à la « potagerie »!)

Les guêpes, bourdons, abeilles adorent nos fleurs, semez des fleurs, du trèfle, des œillets d’Inde, des mellifères, elles aident à la fécondation des fleurs de courgettes et j’ai vu beaucoup de fleur mâle, peu de femelles…

On peut semer toutes les salades, les légumes racines (carottes, navets, betteraves, radis), le persil et les haricots verts (60 jours d’attente). Pour une sortie en Septembre/Octobre!

Taillez les framboisiers qui ont déjà donné, et bien les arroser… Nous avons une kyrielle de framboisiers secs. Sur les parcelles. Qui se répandent dans les autres parcelles et se perdent en énergie… Il faudrait les transplanter le long des barrières, le long du mur du fond, le long des limites du Jardin. En plus, vous dégagerez de la place sur votre propre parcelle…

Je mélange un peu le « Que faire au Jardin en Juillet » avec le « Que faire au Jardin en général » … C’est mon nouveau chapeau de blogueuse.

Les petites merveilles:

groseille 2 chez Merzad!

fleurs jardin.jpg

Chez Xavier et Nathalie, une forêt de fleurs, capucines et œillets d’Inde, très utiles contre les bestioles!

Et toujours: videz les poubelles, rajouter de l’eau dans la mare et enlever les lentilles d’eau en n’en laissant que 30%.

L’eau est précieuse, c’est notre future nouvelle richesse, ne la gaspillez pas, merci aux Enfants de le comprendre dans leurs jeux...

mains eau

BELLES VACANCES LES Z’AMIS!!!

 

 

JARDIN DE LA BALEINE… Dimanche.

IMG_20190707_101830

Nous sommes le 7 Juillet, il est 10h30…

Ils ont pris rendez-vous avec Cécile.

Cécile, sa chaise magique, ses mains, son énergie, sa danse articulée autour de la chaise…

IMG_20190707_103656.jpg

L’un après l’autre, il vont recevoir un massage énergétique du dos, des bras, des mains. Une rencontre qui lève les tensions, en soulève d’autres, qui en 20 minutes relaxe et soulage les dos contraints et tendus.

Les Hommes d’abord…

IMG_20190707_110742IMG_20190707_104652.jpg

Puis les Femmes… Luciana (qui a apporté le café) en profite à son tour.IMG_20190707_114232

D’autres patientent en papotant projets de vacances, colonies des enfants, gazpacho-salade et Fête inaugurale de la Place de la Nation, c’est cet après-midi!

Un avant-goût de détente.

Cécile a plus d’une corde à son arc, elle travaille sur futon et table de massage. Elle est aussi infirmière, elle connait le corps humain. Elle a façonné une méthode de circulation des énergies qui tient à la fois de l’ayurvédique et du biodynamique.

Et oui, parfois nos émotions bloquent la libre circulation des fluides corporelles, tétanisent certaines articulations, rigidifient les tendons et les muscles. Ré-apprendre au corps à laisser l’énergie passer et inonder correctement chacune de nos cellules… C’est son but. Relâchement. Se poser. Quiétude. Relaxation. Repos. Écoute. Sérénité…

IMG_20190707_141314

MERCI CÉCILE POUR CE JOYEUX DIMANCHE MATIN!

Si vous désirez prolonger cette introduction au massage:

Cécile: 06.84.35.08.43.  menardcecile@yahoo.fr

 

Fête de la baleine le 29 juin 2019

14h30-18h : Animations & jeux

  • Animation les habitants de la mare et du compost à la loupe
  • Animation art plastique : carnet nature et découverte des insectes
  • stands Chamboule-tout, coloriage, maquillage enfant
  • Jeux de société et jeux géants en bois
  • stand photo : portrait de famille dans un cadre de verdure, impression des photos immédiate.
  • Buvette sirops à l’eau

18h-18h30 Concert de percussions africaines

Par l’association 24 Images secondes

19h Buffet participatif de quartier

Chacun apporte son pique-nique à partager + Stand panini + mini bal pop sur la terrasse.

Vivre ensemble, écrire ensemble

Ambiance studieuse ce samedi au jardin : Chloé guide un groupe de voisins/ écrivains en herbe sur le chemin de l’écriture.

Cet atelier entre en dialogue avec l’exposition en cours de réalisation sur des habitants des immeubles voisins. Vivant Ensemble inaugurera l’espace culturel Maya Angelou qui ouvrira ses portes dans quelques semaines. Un autre atelier d’écriture sera proposé en septembre dans les murs de ce lieu convivial, pensé pour faciliter les liens entre voisins.

A partir d’un trésor de mots rassemblés par les participants,  les stylos se délient à l’aide de contraintes oulipiennes. De « béton » à « jardin » ou de « vie à couleur », rime imposée ou lipogramme tissent des textes partagés à la fin de l’atelier :

« Dans une mare tout est une histoire de partage. La vie passe par ici ».