Parlons jardin !

Retrouvons nous au jardin tous les mercredi à partir de 15 h !

Nous avons commencé le 22 avril, la journée internationale de la  Terre Nourricière, pour marquer l’idée de l’abondance de la Terre !

Dans le jardin, c’est l’occasion de profiter de cette abondance, en marquant son entretien, ensemble !

En fin d’atelier nous marquons le temps en écrivant toutes les actions réalisées. Thaly partage également sur le jardin caraibéen, un bel exemple de permaculture.

Voyons cet échange convivial, pour parler aussi des activités diverses proposées dans le quartier.

 

Mai, œillets d’Inde.

oeillet d'inde

Aujourd’hui, 29 Avril, journée de réunion au jardin, annulée pour cause de pluie, nous avons désherbé les allées, replanté des arbustes et des fruitiers le long du mur, taillé les malades, arraché les pariétaires et autre rumex qui nous envahissent, replanté des plantes d’ombre, semé des œillets d’Inde. Bref, malgré la prévision de pluie, on a œuvré!

Je l’ai dit et je le répète, attendez les Saints de Glace pour investir la terre de vos nouveaux semis. D’ailleurs j’apprends qu’ils sont nombreux, plus nombreux que du 11 au 13 Mai.saints de glace

On en apprend tous les jours!

Donc, pour le moment, les semis restent à la maison ou en serre.

Le 14 Mai, à Nous de replanter nos semis, en toute liberté. Les températures matinales et nocturnes se réchauffent.

Certaines parcelles sont belles d’engrais verts, semés en hiver, il est temps de les faucher et de les intégrer à la terre, mieux que du compost, les lombrics adorent, et les lombrics aèrent les racines.

En pleine terre: persil, laitues, salades à couper, carottes (difficiles dans notre jardin car peu de profondeur), poireaux, choux (toutes sortes), fenouil, haricots (avec tuteur), pois (avec tuteur), thym, ciboulette, épinards d’été, persil, radis, potirons.

Quand vous planterez vos tomates, après le 14 Mai, issues de vos semis, ajoutez leur à coté un œillet d’Inde ou un basilic. Ou les deux. Les tomates adorent la proximité de ces plantes qui les protègent des maladies et des dévoreurs de racines (pour les œillets d’Inde). J’en ai vu en pot sur les étagères de la terrasse. Et pensez à les planter à 45° dans un trou où vous aurez déposé de l’ortie ou de la consoude. Et arrosez sans pomme, à la racine.

Éclaircissez les semis. J’ai vu beaucoup de généreuses pousses de laitues à couper ou de radis, les unes sur les autres. Éclaircir c’est conserver les plus forts, ou séparer les trop nombreux.

Après le 13 Mai, c’est la liberté de planter! Les mois de Mai sont des mois de liberté, d’aimer, de faire la Rêve O Lution, et de planter en toute impunité. Ce sera le temps des tomates, potirons, poivrons, piments, melon, aubergines, courgettes, concombres et cornichons. Mais ne pas planter que des cucurbitacées au même endroit… Alterner avec des aromatiques ou des salades, épinards, choux etc…

Notre permaculteur propose un milpa: maïs, courge, haricot. La courge protège l’humidité de la terre, le maïs sert de tuteur au haricot. Les Amérindiens les appellent les 3 Soeurs.

En exergue, je propose les courgettes. L’an passé, j’ai eu de très beaux plans de courgettes, mais que des mâles! Donc aucun fruit… Sol frais, fécondation etc…

Le Printemps est le Bois en médecine chinoise, c’est la saison de la Vésicule Biliaire et du Foie. Cure de détox de Printemps: 2 gouttes de chaque Huile Essentielle dans un thé: Menthe Poivrée, Citron, Genévrier, Romarin à Verbénone.

Au Joli Mois de Mai, le mois de Printemps le plus généreux. A vos semences! Tchin!

………

Je cherchais à diviser mon persil qui m’envahit, si cela vous intéresse, j’ai trouvé un petit tuto:

 

 

 

C’est tout propre ! Ou presque…

Quelques courageuses et courageux ont passé outre l’annonce d’une météo pluvieuse et le report de l’atelier avec Toumi et Mélissandre pour faire le grand nettoyage du jardin cet après-midi.

Déchets ramassés, allées tondues, massifs débarrassés des chardons et de la pariétaire. Vous ne savez pas à quoi ressemble la pariétaire ? L’étymologie (merci Denise !) nous renseigne sur la caractère de warrior de cette plante urbaine invasive, puisque qu’elle pousse sur les parois (et donc sur les trottoirs). La voici :

pariétaire-760x445

La pluie n’est arrivée que vers 17h, ce qui nous a permis de faire le gros du travail. Nous avons même jeté sans état d’âme des objets en fin de vie, qui sont allés chercher des parents adoptifs sur le trottoir. L’occasion de rappeler qu’il faut éviter d’emmener des objets au jardin : place au végétal !

Retour en photos sur cet après-midi convivial (il manque quelques-uns participants car j’étais en pleine bataille avec la pariétaire).

On va semer, sur une étoile ou…

DSC_0002

C’est le mois d’Avril et comme on ne se découvre pas d’un fil, on fait attention à nos semis.

La Lune Rousse sera avec Nous du 16 Avril au 14 Mai. Elle peut « roussir », c’est à dire geler (griller) nos plantations, si c’est trop tôt. Et les méchants Saints de Glace les 11/12/13 Mai avec elle. Compter avec les « interdits » lunaires des 8,20 et 23 Avril, où la terre ne veut pas se faire remuer du tout. Beaucoup de précautions à prendre, d’autant que cette année nous a surpris avec la neige et le froid. Donc on y va doucement…

Par contre, en place, allons-y pour les choux, épinards, haricots verts, carottes, radis, laitues, betteraves, brocolis, petits pois, blettes. Même pas peur!

On a planté des salades en Mars, il faut les diviser et les repiquer. La ciboulette aussi. D’ailleurs on peut semer les aromatiques: persil, thym, estragon et la coriandre sous abri.

Et un conseil pour la fin du mois d’Avril: semer des capucines contre les pucerons. Nos sauges en sont envahies.

Pour tous les cucurbitacées, semer en pot à la maison, ne planter qu’après le 15 Mai en terre. Les courges vont très vite à germer et à faire des feuilles, mais elles supportent mieux la transplantation que les tomates.

Et la bonne nouvelle: préparons des trous pour les tomates (que nous avons semées à la maison et dont nous attendrons les 3 branches avant que de les planter au jardin).

Les tomates:

Faire un trou de 20cm de coté sur 15cm de profondeur (une demi-bêche) et laisser un des cotés en pente. Quand on y dépose notre nouvelle bébé tomate, on la pose inclinée à 45°. Bizarre? Cela permettra à la tige poilue (toujours enterrer la tige jusqu’à la fin des poils ) de fabriquer plus de racines qui vont nourrir la plante. Et donner plein de fruits, car  c’est un Fruit!                plant-incline-300x217

Elle finira par se redresser, fortifiée et nourrie. Avec un tuteur planté à l’extérieur des racines, de 1m20, voir 1m50. Arrosez. Rebouchez avec du compost (même pas totalement décomposé). Surtout pas du terreau du commerce appauvri. Laissez une légère cuvette d’arrosage. Et paillez pour conserver l’humidité avec ce que vous avez, mulch, paille, feuilles mortes, car les tomates n’aiment pas les Coups d’arrosage! Comme aucun des fruits ou légumes…

……………………….

Pour les fanas de notre permaculteur favori, je vous mets la vidéo, spécialisée en pommes de terre: https://www.youtube.com/watch?v=3o7tAL71IVw

D’ailleurs je me demande si on ne devrait pas faire comme lui une butte de pommes de terres en lasagne: compost/tonte/feuilles mortes/humus/compost…  À inventer!

Bon Jardinage les z’Amis de la Baleine Verte!

PS: Calendrier Lune et plantations fruits/feuilles/racines/fleurs ou pas de plantation: https://jardinage.lemonde.fr/dossier-130-calendrier-lunaire-avril.html

 

 

 

 

 

 

 

L’agriculture urbaine, expo et vélo

Le Claje Montgallet nous offre ce samedi 7 avril à partir de 18h un beau moment partagé autour de l’agriculture urbaine.
Agrovélocités est une association qui a pour objectif de rassembler et diffuser des informations sur l’agriculture urbaine, afin de créer des passerelles à l’échelle européenne entre les différentes idées et innovations dans le domaine. Les trois étudiants à l’origine de l’association ont décidé de parcourir 12 000 kilomètres, en vélo et à travers l’Europe, à la découverte de l’agriculture urbaine. Ils seront présent le 7 avril au Centre pour présenter leur projet.
D’autre part, les jeunes adultes de l’antenne Erard (nos amis de BPM notamment) seront aussi présents à ce temps d’échange, et il serait intéressant que les acteurs des jardins partagés et projets d’agriculture responsables du 12ème puissent se rencontrer et discuter avec les trois jeunes agronomes qui travaillent aujourd’hui en temps que chargés de missions sur le développement de l’agriculture urbaine à Paris.
 Un film documentaire de 26 minutes sur l’agriculture urbaine, qui s’intitule La Tour née des potagers, sera aussi diffusée pour illustrer les échanges sur l’univers des possibles autour de ces pratiques.
Sans titre
L’exposition sera visible au Claje jusqu’au 11 mai.
expo vélocites.JPG
Infos : Juliette Le Naire (Claje)

Mars arrive.

ortieAprès avoir cueilli mes derniers épinards, j’aère la terre. Comme je ne trouve pas la grelinette, ce sera des coups de « foufourche ».

Il est venu le temps du mulch, mais beaucoup de parcelles en sont couvertes déjà, il s’agit en simple du paillage avec des matériaux locaux, feuilles mortes, branchettes.

Lien du mulch: https://www.un-jardin-bio.com/paillage-et-mulching/

Un mois avant la plantation, préparer des trous pour les tomates avec un fond d’orties, et laisser à l’air pour la décomposition.

On peut commencer, mi-mars, les semis maison: aubergines, concombres, tomates, melons, poireaux, poivrons, potirons, courges, basilic, etc… Au bord d’une fenêtre ensoleillée. Étant donné le froid actuel, je retarderai mes semis à fin mars!

En place, dans notre terre reposée de l’hiver, après compost, c’est le moment des carottes hâtives, céleri, panais, radis, pois, persil, fèves, lentilles, choux … et les salades à couper, mâche, laitues. Mais je dois dire que je n’ai jamais eu de succès avec les légumes-racines, au jardin partagé, notre profondeur de sol trop argileux peut-être? Seuls les radis semblent s’acclimater à nos 20 centimètres de hauteur.

C’est aussi le moment des aux (ail), oignons, échalotes, et de la rhubarbe, si vous aimez!

Le carré d’aromatiques, ciboulette, estragon, sauge, menthe (en pot pour éviter l’invasion). Tailler le thym et le romarin pour les densifier. D’ailleurs notre carré d’aromatiques est bien pauvre depuis que la sauge fut attaquée par les pucerons, je vais essayer d’en remettre.

Et puis les jours rallongent, on va, à petit pas, vers le printemps et la douceur…

Toujours la vidéo de notre ami permaculteur:

Bon Jardinage les Baleineaux!

 

 

 

Attribution des parcelles

Comment sont utilisées les parcelles du jardin ?

Une partie d’entre elles sont cultivées collectivement par les membres de notre association ou des associations partenaires et autre partie est attribuée de manière individuelle à des baleineaux et baleinettes tirées au sort pour deux ans.

Une liste d’attente est constituée au fur et à mesure de l’année. 

Les parcelles du jardin sont au nombre de 47.