Après la mare, ses abords

Le mauvais temps annoncé nous a préservé jusqu’à la fin de l’après-midi, ce qui nous a permis de faire l’essentiel de ce que nous avions prévu :

  • Sécurisation de la mare (barrière de bambous, banc large sur la terrasse)
  • Creusement de la zone de lagunage (là où l’eau de la mare peut déborder)
  • Ameublissement du sol autour de la mare pour planter des végétaux de prairie humide
  • Dépôt de terre au fond de la mare pour accueillir des plantes de pleine eau
  • Recouvrement de la bâche avec des sacs en jute (il faudra encore mettre des pochons pour placer des végétaux)
  • Coupe d’une étagère pour dégager la vue de la terrasse

Bénédicte va planter des hortensias, des anémones et un oranger du Mexique, les trous sont prêts !

Rendez-vous 15h le dimanche au jardin

imag8702

Grande activité au jardin ce week-end ! L’équipe « compost » a oeuvré : compost remué, morceaux recoupés, bac déplacé, feuilles mortes ramassées pour faire de la matière sèche. Virginie, Christine, Odessa, Catherine, Luciana, Tanguy, Thibault et d’autres baleineaux et baleinettes se sont retrouvés à 15h dimanche pour travailler en papotant.

Ce rendez-vous hebdomadaire, inauguré ce dimanche, nous permettra de soigner le compost ensemble et de participer à la fabrication d’une belle terre noire pour enrichir notre jardin. Et puis aussi de faire toutes les petites tâches indispensables pour entretenir la Baleine verte, travaux un peu rébarbatifs quand on est seul mais qui deviennent amusantes à plusieurs.

 

« A la sainte Catherine, tout prend racine »

Pour vérifier ce dicton, Toumi et Mélissandre nous ont enseigné ce dimanche l’art de la bouture. Ils sont venus avec une brassée de branchages du potager du roi de Versailles (rien de moins !) : buldeia, santoline, sauge, glycine (THE glycine d’origine, sur laquelle se sont greffées toutes les autres ! Trop classe, non ? ), figuier, prêle…. ont été savamment coupés : élimination du bourgeon apicale, coupe propre en biseau au dessus du bourgeon où se trouve le tire-sève, nouvelle coupe 5 noeuds en dessous, toujours proprement avec le sécateur.

Les conseils de Toumi pour la coupe :

Les boutures ont ensuite été liées ensemble, trempées dans une préparation d’hormone de croissance puis plantées dans une tranchée comblée d’un mélange de terreau et de compost près de l’immeuble, pour que les boutures développent des racines pendant l’hiver.

Le bouturage, mode d’emploi :

Nous verrons en avril le résultat de notre ouvrage ! Si tout va bien, nous aurons des plants à donner à nos voisins jardiniers.

Autre chantier, l’aménagement des abords de la mare : Bénédicte nous avait concocté un plan mêlant anémones du japon, jonquilles, lierre, hosta, hortensia, iris et hellébore. Nous avons donc manié la fourche et la pelle, à  la faveur d’une météo… hostile ? Disons que la terre était quelque peu collante…. Mais le plan de travail a été réalisé !

Pas de photos sur les crêpes et le cidre, récompenses de l’effort des courageux qui ont bravé les intempéries pour jardiner, il faisait déjà nuit quand nous avons étalé la confiture !

Prochaine étape avec Toumi et Mélissandre : en mars, construction de châssis pour les semis.